actu_11379_vignette_alaune

2011: Coup de chaud pour les despotes

Retour sur une année 2011 principalement marquée par ce printemps arabe et la fin de règne "imprévisible" de certains dictateurs. Quelques publicitaires ne les ont pas oubliés en 2011.

 

Lotte, une école de Yoga d'Amsterdam a pris à parti les "grands" de ce monde. Cette fois, c'est l'iranien Mahmoud Ahmadinejad, l'italien Silvio Berlusconi et le néerlandais Geert Wilders qui régalent.

 

 

L’agence israélienne Geller-Nessis Publicis a mis en scène pour le compte de Sprite, un nouveau genre de révolution.  En plein discours, un dictateur (une référence au coréen Kim Jong-il ?) se détend et se met à danser après avoir bu quelques gorgées du fameux soda. Si cela pouvait être aussi simple…

 

 

Nandos, entreprise sud africaine de fast-food signe  avec son agence Black River F.C., un film publicitaire particulièrement osé. C’est un Robert Mugabe triste que l’on retrouve à sa table de réception. Le dictateur africain, président du Zimbabwe depuis 1987, s’apprête à dîner seul et l’âme en peine. Il se remémore les bons moments partagés avec ses amis Mouammar Kadhafi,  Saddam Hussein, Pieter Willem Botha, l’un des fervents instigateurs de l'Apartheid en Afrique du Sud et Idi Amin Dada, militaire et chef d’État ougandais sanguinaire.

http://www.docnews.fr/actualites/dictateurs-tombent-promos-restent,11140.html

 

Publicis Brussel a réalisé pour Reporters sans Frontières trois annonces presse avec le portrait de Mouammar Kadhafi, de Vladimir Poutine et de Mahmoud Ahmadinejad diffusées dans Libre Belgique, quotidien le plus imprimé dans la partie francophone du pays.

 

Ogilvy Frankfurt a  réalisé trois visuels d’une grande force pour l'association International Society for Human Rights. Kim Jong Il (Corée du nord), Robert Mugabe (Zimbabwe) et Muammar al-Faddafi (Libye) sont pétris de peur et d'angoisse face à une souris… d’ordinateur.

 

Terminons par le dernier coup de Benetton qui tente une vision bien plus optimiste avec sa campagne #unhate. Il ne restera plus qu'à modifier le visage de Kim Jon Il par son fiston Kim Jon UN.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.