En Chine, une comédie musicale pour déguiser le sort des Ouïghours

En réaction aux critiques du traitement de la minorité musulmane dans le pays, Pékin lance The Wings of Songs, un film de propagande où différentes ethnies dansent, chantent et vivent en harmonie..., bien loin de la politique de répression du Xinjiang.

Des femmes et des hommes ouïghours dansant dans le style Bollywood, un homme kazakh dans une yourte accueillant des étrangers avec son luth… Non, ce n’est pas un remake de La Mélodie du bonheur version Pékin, mais le film The Wings of Songs, « la dernière arme de propagande chinoise pour défendre sa politique au Xinjiang », écrivait le New York Times le 5 avril.

La comédie musicale, soutenue par les autorités chinoises, défend une vision très éloignée de la réalité de la minorité ouïghoure, actuellement internée dans des camps et soumise au travail forcé dans le pays.

« Un paradis » pour minorités

Sorti le 28 mars en Chine, le film raconte le voyage de trois jeunes musiciens d’ethnies différentes à travers les paysages époustouflants du nord-ouest de la Chine.

Rires, rencontres, partage… Les étapes de leur périple semblent dépeindre une région où les peuples vivent en harmonie. « Loin d'être opprimés, semble dire la comédie musicale, les Ouïghours et d'autres minorités chantent et dansent joyeusement dans des vêtements colorés, décrit le New York Times. Une interprétation flashy d'un stéréotype chinois élimé sur les minorités de la région que les militants des droits ouïghours ont rapidement dénoncé. »

Dans les faits, les autorités chinoises maintiennent un contrôle étroit sur la minorité musulmane à l’aide d’un large réseau de caméras et de contrôles sur les réseaux sociaux. Beaucoup de Ouïghours sont également détenus dans des prisons et des camps d’internement, complète le média américain. 

Ce n’est pas la première fois que la Chine se sert du divertissement de masse comme outil de propagande. Sur les réseaux sociaux, les influenceurs sont aussi de plus en plus utilisés pour en dépeindre une image déformée de la réalité et un certain art de vivre à la chinoise

[related-post id="472568"]

[related-post id="468106"]

[related-post id="453020"]

À lire aussi

Ce site utilise Google Analytics.