bannière 2
bannière 2
premium1
youtubers-education-videos

YouTube : les vidéos pédago mais pas chiantes passionnent les millennials

Le 3 avr. 2018

Les étudiant·e·s de collège et lycée plébiscitent largement la plateforme de vidéos. Et, surprise, ils ne s'en servent pas que pour regarder des sketchs ou du gaming. Les formats alternatifs pour s'améliorer en cours connaissent un succès grandissant.

YouTube, ce grand ramassis de vidéos de lolcats saupoudré de « running » vannes à la chaîne ? Pas seulement, à en croire l'agence Heaven. Lors de la conférence « YouTube Culture », mardi 3 avril, l'agence de communication digitale a dévoilé les résultats de son étude sur l'usage de la plateforme chez les jeunes. L'humour et la vidéo caracolent en tête des goûts des visionautes mais une autre tendance émerge, celle de l'edutainment, pour réviser les dérivées en maths ou les conflits mondiaux en mode fun. Le secret ? Des vidéos qui croisent les genres, en alliant pédagogie, ton catchy et montage « cut ».

Pour en arriver à cette conclusion étonnante, Heaven s'est appuyée sur l'analyse de données et de discours. En plus de compiler les informations depuis YouTube, l'agence, en collaboration avec Jam, a envoyé  un questionnaire via un bot Messenger à 1 006 répondants représentatifs des 15-25 ans selon les quotas INSEE de genre, d'âge et de localisation. Les youtubeurs influents qui plaisent aux jeunes ont été identifiés par le studio Magnave. Enfin, les données quantitatives ont été complétées par des interviews de jeunes utilisateurs, dont le discours a été passé au peigne fin.

Génération YouTube

Les 15-24 ans plébiscitent largement YouTube. Ils y passent en moyenne 19 minutes par jour (contre 9 minutes pour Facebook). Ils sont 24% à déclarer trouver indispensable l'application, juste devant Netflix (23%), Facebook (18%) et même Snapchat (15%). Quelques 28% d'entre eux ont découvert YouTube en primaire ou « super jeunes », quand leurs parents leur passaient des vidéos (de l'âne Trotro). Une large majorité a découvert la plateforme de streaming vidéo au collège, parfois à la demande d'un professeur pour approfondir un cours. La consommation de contenus humoristiques est largement en tête avec 35% suivi par la musique. Mais, en marge, le genre pédagogique émerge, avec des vidéos conférences ou d'actu, représentant 5% des vidéos préférées à eux deux. Un pourcentage certes timide mais contrebalancé par un impact fort dans l'esprit des jeunes qui citent naturellement de nombreux exemples.

De l'humour, de la musique et des cours

Quand on leur demande de citer des contenus qui les ont plus influencés sur un sujet, les jeunes citent naturellement des chaînes telles que Dr Nozman (2,4 millions d'abonnés), Horizon Gull (122 000 abonnés) ou Et tout le monde s'en fout (995 000 abonnés). Plus que du contenu pédagogique à proprement parler, ces youtubeurs analysent une information, une tendance ou un fait de société. Dans sa vidéo « L'effet Julien Lepers », du nom de l'animateur de télévision qui a animé de 1988 à 2016 l'émission « Questions pour un Champion » sur France 3, Horizon Gull explique pourquoi « celui qui pose les questions paraît souvent plus malin que celui qui doit y répondre ». Le décodage au ton enlevé et léger, ponctué d'images d'archives, de sketches et d'incrustation, a été visionné plus de 145 000 fois.

Dans un autre registre « Et tout le monde s'en fout » utilise les codes des youtubeurs, « face cam' », montage rapide et mise en scène, pour expliquer un concept en moins de 4 minutes chrono. L'argent, les femmes, l'eau, le sable, la guerre ou la viande, de nombreux sujets de société passent à la moulinette, avec pertinence et intelligence.

Et tout le monde s'en fout #2 - L'argent -

Réviser ses maths en vidéo

En marge de ces contenus de sujets de société, traités avec humour, d'autres chaînes vidéos abordent des sujets de révision au programme pour les élèves. La chaîne Mathrix (192 000 abonnés) motivent les jeunes à réviser en passant « en mode machine ». Dériver des fonctions, génétique ou ondes de l'univers sont décortiquées avec punch. En véritable coach, Mathrix ne se fatigue jamais de donner ses trucs et astuces pour garder sa motivation. Une méthode, étonnante, qui marche puisque la chaîne, créée en 2015, totalise plus de 7 millions de vues. Dans un registre différent, Les Bons Profs (492 000 abonnées) misent aussi sur des cours à la carte.

Au-delà du divertissement, YouTube offre une caisse de résonance formidable pour les savoirs et les idées, non seulement en termes d'opinions et de croyances mais aussi dans le domaine de la scolarité et des savoirs académiques.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour