habillage mobile
premium 1
premium 1
Le Média Citoyen

Le Média : citoyen ou insoumis ?

Le 12 oct. 2017

Instigué par Sophia Chikirou, directrice com de la campagne de Jean-Luc Mélenchon, et par des membres de la France Insoumise, "Le Média Citoyen" entamait hier le lancement de sa première levée de fonds.

Derrière Le Média Citoyen ou "Le Média", il y a "des vrais gens, de l’artisanat (…) pas Jean-Pierre Pernaut qui parle des santons de Provence !", s’exclame en direct l’une des animatrices lors de la soirée de lancement du journal. Derrière l’initiative, l’envie de s’opposer au dogmatisme des mastodontes de l’information dont nous n’avons plus besoin de citer les noms.

"L’idée d'un nouveau média n’a pas germé au même moment dans nos têtes. Pour Sophia Chikirou, cette dernière est née durant les élections américaines, lors desquelles la plupart des médias soutenaient Hillary Clinton. Tous, sauf un : The Young Turks , un média TV en ligne qui s’est beaucoup plus intéressé à Bernie Sanders.", explique Gérard Miller, co-directeur du Média Citoyen à L'ADN. "De mon côté, l’idée a germé au moment des présidentielles françaises, quand j’ai vu la façon dont les médias mainstream concouraient tous pour qu’Emmanuel Macron soit élu.", poursuit-il.

LE MÉDIA : SOIRÉE DE LANCEMENT
Lancée ce mercredi 11 octobre sur YouTube, la campagne de souscription et de développement du nouveau média annonçait le lancement officiel de son premier JT pour le 15 janvier 2018. Au programme pour l’année prochaine, un nouveau "journal du 20h" à la ligne édito indépendante, collaborative, pluraliste, culturelle, francophone, humaniste, féministe, antiraciste, écologiste et (wait for it) progressiste.

Refusant de dépendre d’intérêts financiers et s’opposant à la "surindustrialisation des médias", ce dernier est pour le moment accessible gratuitement sur Internet et entend se développer sur les bases de votre coopération.

Un média citoyen, engagé et miroir de la "vraie vie"

Miroir de la vraie vie car subjectif et représentatif d’une multiplicité d’opinions. Une façon de contrer les discours souvent univoques des grands de l’info et leur « diktat » de l’objectivité. « Le Média ne se fera pas avec des gens qui ont tous le même point de vue, c’est d’ailleurs ce qui gêne ceux qui s’opposent à notre projet », observe Gérard Miller. Selon Aude Rossigneux, rédactrice en chef, une douzaine de journalistes de tous horizons devraient être recrutés d’ici début décembre.

Si l'on admet que les historiens peuvent être marxistes, conservateurs ou libéraux dans leur lecture des faits, alors pourquoi ne pas reconnaître ce droit aux reporters, historiens de l'immédiat ?

- Aude Rossigneux, rédactrice en chef

Média pluraliste ou majoritairement de gauche ? Des contradictions encore palpables.

Il y a une différence entre média militant et média engagé !

- Gérard Miller, co-directeur du Média Citoyen

Hier soir, le premier JT de lancement s’ouvrait sur une tentative assumée – parfois un peu excessive - de dédramatiser l’ombre planante (ou l’hologramme, à vous de voir) de Jean-Luc Mélenchon. Ils sont indépendants et entendent le rappeler, malgré le fait que certains membres de l’équipage ont eu un passé militant.

"Je pense que ce dynamisme de gauche est souhaitable, mais dans le même temps cette nouvelle TV n’aurait aucun intérêt si elle était simplement la voix de la France insoumise ! Cette initiative va bien au-delà du mouvement.", explique Gérard Miller. "C’est d’ailleurs pour ça que nous avons fait signer un manifeste à plusieurs personnalités et parties prenantes françaises, d’Eva Joly à Josiane Balasko, de Pierre Joxe à Noel Mamère, d’Arnaud Montebourg à Jean-Pierre Darroussin ! »

Si ce n’est que le début de l’aventure et que l’initiative a du sens, certaines zones d’ombre persistent néanmoins, à commencer par le fait que la ligne éditoriale du média se réclame du pluralisme tout en mettant en avant des sujets tirant généralement plus vers la gauche.

Entre une objectivité journalistique se refusant au débat ou une subjectivité tirant sur le militantisme... difficile d'opérer un choix drastique. C'est la redéfinition même du métier de journalisme qui revient au centre du débat avec ce genre d'initiative.

En 24h, le média a déjà récolté près de 200 000 euros. Affaire à suivre début 2018 donc !

Commentaires
  • Pourquoi la photo de Staline? Pourquoi ce personnage anti-laïque et anti droits de l'homme et du citoyen? Pourquoi cette association avec "La France Insoumise"? Pourquoi cette volonté de vouloir dénigrer et discréditer "La France Insoumise"?

  • Pourquoi la photo de Staline? Pourquoi ce personnage anti-laïque et anti droits de l'homme et du citoyen? Pourquoi cette association avec "La France Insoumise"? Pourquoi cette volonté de vouloir dénigrer et discréditer "La France Insoumise"?

  • C'est vrai ils auraient peu mettre la photo de Maduro et ses 125 morts, ses salles de tortures, l'emprisonnement de ses opposants, la fermeture des frontières, ses ministres corrompus....Ouvertement soutenus par LFI?

  • C'est vrai ils auraient peu mettre la photo de Maduro et ses 125 morts, ses salles de tortures, l'emprisonnement de ses opposants, la fermeture des frontières, ses ministres corrompus....Ouvertement soutenus par LFI?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.