Canal+ et Netflix lancent une nouvelle offre, mais c’est un peu compliqué

L’annonce d’une nouvelle offre réunissant les programmes de la chaîne de télévision cryptée et du service de streaming a laissé les internautes perplexes.

Cette fois ça y est ! À partir du 15 octobre, les abonnés de Canal+ qui souscriront un pack Ciné/Série auront aussi le droit à un accès à Canal+ Premium et au service de streaming Netflix

Ça paraît simple, vu comme ça ? Eh bien pas du tout. Comme l’a fait remarquer Marie Turcan, journaliste de Numerama, l’offre est assez difficile à comprendre entre les différentes options et les nouveaux tarifs. Voici donc l’essentiel.

  • Pour commencer, l’ancienne offre Ciné/Série n’est plus proposée aux nouveaux clients. Cette dernière reste toutefois en fonction pour les anciens abonnés.
  • Ceux qui veulent souscrire à ce nouveau pack devront débourser 35 euros (15 euros plus le prix de l’abonnement Canal).
  • Si vous êtes un ancien abonné à l’offre Ciné/série et à Netflix à côté, vous ne bénéficiez par de l’offre spéciale. Vous devrez débourser une quarantaine d’euros par mois contre les 42 que vous payez actuellement.
  • Les abonnés à l’offre intégrale de Canal+ et qui payent environ 80 euros par mois vont automatiquement se voir ajouter un abonnement Netflix, sans changement de tarif.

Voilà, c’est plus clair maintenant ? Pas tant que ça ! Un autre twittos, Eric Maillard, a carrément conçu un petit schéma pour montrer que cette offre à 35 euros va vite se transformer en abonnement à 50 euros, une fois les deux premières années passées.

En dehors de ces fâcheuses histoires de tarifs, une question reste en suspens : cette alliance entre acteurs historiques de la télévision et du streaming suffira-t-elle à contrer Disney+ ? Face au bulldozer aux grandes oreilles, on n'est jamais sûr de rien.

À LIRE AUSSI : 

Netflix connaît sa plus grande vague de désabonnements

Sur Netflix, trop de choix tue le choix

Marre de Netflix ? Canal + lance sa nouvelle offre de VOD à 7€ par mois

Ce site utilise Google Analytics.