YouTube : ces vidéastes décomplexés qui se laissent dicter leur contenu par les marques

Les youtubeurs Amixem, Joyca, McFly et Carlito ont sorti un nouveau concept de vidéo qui consiste à ramasser le plus d’argent possible auprès de marques partenaires. De quoi déclencher une petite polémique parmi les internautes.

Il n’y a pas si longtemps que ça, les youtubeurs cachaient de manière un peu honteuse les partenariats qu’ils pouvaient conclure avec les marques. Le public n’appréciait pas du tout les placements produits et pestait à chaque « opération spéciale », ces vidéos prétextes pour faire de la publicité. En 2019, les choses ont bien changé. Les youtubeurs assument, au nom de « l’authenticité », de montrer l’envers du décor et parlent avec transparence de leurs partenariats. Mieux encore, ils en font des défis vidéos entièrement basés sur ce concept comme La bataille des opés, mis en ligne dimanche 20 octobre dernier par les vidéastes Amixem, Joyca, McFly et Carlito.

Jouer à gagner de l'argent avec les marques 

Le principe de La bataille des opés est de voir deux équipes s’affronter autour d’un objectif. Dans le cas présent, il s’agit de négocier une opération avec des marques et de rapporter le plus d’argent possible en une journée sera ensuite redistribué aux abonnés sous forme de dotations produits). Le tout se fait bien évidemment sans contact ni aide extérieure. Cette transformation de youtubeurs en commerciaux a visiblement beaucoup plu au public. Il faut dire que voir Amixem ou Carlito galérer aux standards téléphoniques de Philips, Marc Dorcel, Rossignol ou Hasbro a de quoi faire rire. Les deux vidéos qui présentent le point de vue des deux équipes ont cumulé près de 4 millions de vues et sont à la première et deuxième place des tendances de YouTube.

Les vidéos ont aussi provoqué de vives réactions sur les réseaux. Ainsi Léo Grasset, animateur bien connu de la chaîne Dirty Biology y voit un virage dans le YouTube français.

De son côté, Jean-Baptiste Siraudin de la chaîne Scinema, voit dans cet étalage sans complexe de marques, l’avènement d’un nouveau type de contenu. Des vidéos dont le contenu est totalement dicté par l’opération spéciale négociée avec les marques. Fini, les youtubeurs qui mettent en avant un contenu de marque certes, mais dicté par leur passion. Bienvenu dans la pub obtenue pour quelques centaines de milliers d’euros chez des influenceurs sans scrupules.

Le fric, c'est authentique !

Ce n’est pourtant pas la première fois que le business réalisé avec des marques devient une source d’amusement. Comme le fait remarquer le twittos Vincent MNLV, McFly et Carlito cachent régulièrement des références à une marque dans leurs vidéos et laissent leurs fans les traquer, image par image, à la manière d’un jeu de piste. FUN !

De nombreux autres commentateurs ne voient d’ailleurs absolument pas le problème quand leur youtubeur favori joue le jeu de la transparence avec les marques. La plupart défendent cette vision du contenu orienté vers la sponsorisation. Ces vidéos, parfois tournées à la va-vite et d’une qualité moindre, permettraient aux vidéastes de tourner des projets plus ambitieux dans l’intervalle.

Difficile pourtant de ne pas voir derrière ce culte de l’authenticité, une stratégie pour toucher le public de manière plus profonde. Comme le démontre l’excellente vidéaste Lindsay Ellis dans sa vidéo YouTube: Manufacturing Authenticity (For Fun and Profit!), ce jeu de pseudo transparence permet de toucher la corde émotionnelle des audiences et d’augmenter mécaniquement leur taux d’engagement.

L'argent de la pub, ça n'est pas (toujours) sale !

Difficile de supprimer toutes formes d'opérations spéciales sur YouTube, mais il est possible de privilégier des modèles alternatifs plus sains. Certain citent notamment les campagnes Nord VPN, Casper ou Skillshare que l’on a vu fleurir en masse dans de nombreuses vidéos sur le YouTube Français. Ces réclames « natives » sont généralement écrites et réalisées par les youtubeurs qui ont carte blanche pour adapter le message à leur audience respective. En contrepartie, la marque n’a aucun droit de regard sur le contenu qui suit la publicité. À ce petit jeu, le Joueur du Grenier est sans doute le champion. Ce dernier arrive à imaginer des publicités hilarantes
et décalées sans que ces dernières n’influent en quoi ce soit le contenu de ses vidéos.

Comme quoi, il est possible de travailler avec les marques tout en respectant certains garde-fous.

 

Cet article a été modifié le 25/10/2019 afin de préciser que l'argent recolté et distribué aux abonnés l'est sous forme de dotations produits.

Commentaires

  • Quand on écrit un article, il faut être précis... Dans ces deux vidéos, les youtubers n'ont pas cherché à récolter de l'argent, mais bien des cadeaux pour leurs abonnés. Je trouve que c'est une précision importante.
    Et franchement, je trouve que vous faites tout un plat de pas grand chose. Lorsqu'ils font des opérations sponsorisées, cela ne change pas le contenu des vidéos ! Cela ajoute juste des stores sur les réseaux ou un court passage dans leurs vidéos, ce n'est pas non plus la fin du monde !

  • Bravo à l'équipe! Ça se voit que vous avez pleinement travaillé votre article en toute "objectivité".
    Peut-être qu'en regardant ces vidéos, vous verrez qu'il n'est absolument pas question d'argent. Il s'agit de dotations qui seront offertes aux abonnés.
    Mais puisqu'il faut parler négativement des youtubeurs, prenons une information complètement fausse et basons un article sur celle-ci...

  • Ladn.eu vous êtes des pourritures.
    Vous avez vraiment regarder les vidéos ?
    J'en doute très fortement. Votre article est une grosse blague. Ils vont recevoir aucune somme d'argent, uniquement des objet qui seront offer aux abonnés.

  • Vous n'avez pas compris le consepte dans leur vidéo en fait... Ce n'ai pas sous forme d'argent mais de produit qu'il vont offrir à nous le "abonnés" c'est une magnière d'arrêter de juger les placement de produit car c'est en partit comme ça que des projet divertissent aboutissent sur YouTube !

  • Bonjour,

    Premières phrases "amasser un maximum d'argent" c'est quand même bien de regarder la vidéo avant de juger. "Amasser un maximum d'argent et le redistribuer aux abonnés" sérieusement comment vous voulez être pris au sérieux sachant qu'ils ne prennent pas 1 centimes, seulement des objets qui ont eux une valeurs. Il n'est pas question d'encaisser ou d'amasser quoi que ce soit au niveau "monnaie". Puis relisez vous il y a des fautes et mêmes des mots oubliés, c'est ça de vouloir faire le buzz en criticant des "grands noms de YouTube" mais avant de sortir quelque chose faut potasser et se relire.
    À bon entendeur.

  • Ouais, si vous aviez bien regardé les vidéos vous auriez appris que toutes les DOTATIONS (et non de l'argent cash) qu'ils reçoivent, c'est pour ensuite les redistribuer à leurs communauté respective ! Donc tous les goodies amassé sur cette journée iront directement aux personnes qui les suivent.

  • Avez-vous seulement écouté les vidéos il en retire aucun profit de c'est compagnie il le font pour leur communauté c'est tout.

  • Pour avoir vu la vidéo, il ne s'agit pas la d'argent mais d'une dotation produits .... je ne vois pas ou est le problème cela ne date pas d'hier ... pub tv, papier , placement de produits dans les films, clips musicaux ...
    "Le principe de La bataille des opés est de voir deux équipes s’affronter autour d’un objectif. Dans le cas présent, il s’agit de négocier une opération avec des marques et de rapporter le plus d’argent possible en 18 heures (argent qui sera ensuite redistribué aux abonnés). " c'est un tissu de mensonge regardez la vidéo avant d'écrire vos articles c'est du travail d'amateur ..

  • Vous n'y connaissez rien, vous êtes simplement des vieux qui son jaloux de leur réussite, il veulent gagner leur vie, alors laissez l'ai faire...

  • C'est incroyable comment l'article à été tourné négativement alors que le but était d'offrir des cadeaux aux abonnées. On vit dans un monde aigrie qui veut voir le mal partout, ces vidéos ont été tournée dans un but positif comme toutes leurs vidéos. Incroyable d'être aussi méchant…

Ce site utilise Google Analytics.