premium1
premium1
2

Recettes pompettes : pas la tasse de thé du CSA

Le 19 déc. 2016

La chaîne Youtube Les Recettes pompettes a été mise en garde par le CSA. Une première pour ce media.

 

Stéphane Bern, Antoine de Caunes, Manu Payet, Philippe Katerine, ou Marina Foïs & Laurent Lafitte pour les plus récents… tous se sont prêtés au jeu à boire du Poulpe.

Au départ, il s’agit d’une émission de la TV québécoise Les Recettes Pompettes d’Eric Salvail qui propose une leçon de cuisine bien arrosée. Repérée par l’humoriste Poulpe, il décide d'en faire une adaptation française.

Dans une interview, Poulpe nous déclarait : « On a tout de suite opté pour YouTube : c’était l’assurance de ne pas s’embourber avec des histoires d’alcool, et de ne pas être limités en durée. Je voulais m’affranchir de cette mode des sketchs de trois minutes sur le Web : j’y ai participé, mais je trouve que l’on tourne en rond depuis quatre-cinq ans. »

Le principe ? Monsieur Poulpe passe en cuisine avec ses invités et tente de préparer une recette... en buvant quantité de shooters ! Complètement idiot. Mais franchement rafraichissant, le plus souvent drôle, et vraiment bon enfant (surtout au début, un peu moins sur la fin...). Prochains invités, André Manoukian pour Noël et Guillaume Canet, début janvier.

Stéphane Bern - Les Recettes Pompettes

Avant chaque émission, les mentions « Cette émission [peut] ne pas convenir à un jeune public », «L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération » sont diffusées.

Il semble que cela n’aura pas été suffisant pour le CSA qui a annoncé lors de l’assemblée plénière du 9 novembre 2016 : « Après avoir visionné le premier épisode du programme Les Recettes pompettes, mis en ligne le 13 avril 2016, le CSA a constaté qu’il contenait de très nombreuses références à l’alcool. Il a considéré que ce programme, en assurant une présentation de l’alcool susceptible d’encourager le public à sa consommation, était constitutif d’une propagande en faveur de l’alcool, ceci en méconnaissance des dispositions de l’article L. 3323-2 du code de la santé publique. »

Le Conseil a donc mis en garde l’éditeur contre le renouvellement d’un tel manquement.

Tenue correcte exigée pour les prochains invités, donc. Cela risque d’être moins drôle. On est loin des Pays-Bas avec leur Drugslab, sur Youtube, où trois jeunes animateurs testent en live de la drogue sous toutes ses formes : MDMA, LSD, ecstasy, champignons, kétamine fumette…

En attendant faites chauffer les poêles, faites péter les casseroles... si la recette rend un peu pompette, parfois, on n'est pas mécontent de l'être...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.