premium 1
Hackeurs

Les hackers menacent Netflix

Le 2 mai 2017

Le 28 avril dernier, le groupe de hackers « thedarkoverlord » annonçait sur Twitter être en possession de la dernière saison d'Orange Is The New Black et menaçait Netflix de tout mettre en ligne… à moins que la société ne leur verse une rançon.

Prévue pour le 9 juin prochain, la 5ème saison de la série à succès Orange Is The New Black a connu une fuite prématurée. La cause ? Un groupe de hackers baptisé « thedarkoverlord » qui annonçait vendredi dernier vouloir devancer Netflix et divulguer la précieuse saison sur le web. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que la méthode utilisée fait étrangement écho au « Fuck Society » de Mr Robot. Dans son premier tweet, le groupuscule n’hésite pas à qualifier Netflix de « géant répugnant » :

Le même jour, le collectif publiait un lien vers la plateforme Pirate Bay et permettait aux internautes de télécharger le premier épisode de la saison. Le lendemain, après que Netflix ait refusé de plier et de verser une rançon, thedarkoverlord faisait fuiter l’intégralité de la saison et l’annonçait aussi sur son compte Twitter.

En ligne de mire des hackers, la société Larson Studios spécialisée en post-production et en doublage de dialogues. Si certains se demandaient pourquoi les épisodes leakés sont de qualité aussi médiocre, l’explication est simple : le piratage est en réalité intervenu fin 2016 et s’est attaqué à des épisodes en cours de mixage et d’étalonnage. Ce n’est donc pas la version finale des épisodes que vous avez sous les yeux mais quelque chose qui s’en approche… avec un compteur de minutes qui vient déranger votre visionnage, un son grésillant et bien évidemment pas de Full HD.

Avant de s’attaquer à Netflix, c’est en effet à son studio de post-production que s’en sont pris les hackers. Ils avaient d’ailleurs exprimé leurs attentes au travers d’un contrat (figurant ci-dessous), et exigeaient le versement d’une rançon de 50 bitcoins (soit 63 500 euros) et de 10 bitcoins supplémentaires toutes les 24 heures dans l’éventualité d’un refus de coopérer.

contrat hackers Netflix

Mais thedarkoverlord n’en est pas à son coup d’essai. Après s’être attaqué à Precon Products (une société spécialisée dans le bâtiment), GS Polymer (chimie), Gorilla Blue (entreprise spécialisée dans la fabrication d’adhésifs) et maintenant Netflix, le groupuscule s'attaque aujourd'hui aux géants de l’entertainement et n’est pas prêt de s’arrêter puisqu’il serait également en possession de contenus appartenant à la Fox, ABC, IFC et National Geographic. « Nous ne jouons plus » annonçaient les hackers le 29 avril, quelques heures après le leak des épisodes d’Orange Is The New Black, menaçant parallèlement d’autres médias et plateformes sVOD.

Qui sera le prochain sur la liste ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.