premium 1
jeune femme doigt sur la bouche

Le Twitter et Dailymotion chinois censurés par Pékin

Le 26 juin 2017

Les autorités chinoises ont interdit la diffusion de vidéos personnelles en direct à trois plate-formes, dont Weibo et AcFun, les versions orientales de Twitter et Dailymotion.

L'objectif officiel est d'assainir le cyberespace. Officieusement, il y a la volonté de contrôler la liberté d'expression, peu de temps avant le 19ème congrès du Parti communiste chinois qui aura lieu à l'automne prochain. Sina Weibo, le Twitter chinois, AcFun, un service de partage de vidéos et le portail d’informations iFeng vont devoir stopper leurs activités de live streaming. C’est ce qu’a annoncé, jeudi, l’administration d’Etat de la presse, de la radio, du cinéma et de la télévision.

Dans un communiqué, les autorités accusent ces plate-formes d’avoir hébergé des contenus « politiques qui ne respectent pas la réglementation étatique ». Une façon, surtout, de reprendre la main sur des sites puissants. Weibo, pour sa part, compte environ 340 millions d'utilisateurs actifs par mois. Pékin reproche également à ces plate-formes d’avoir mis en avant du contenu propageant des « discours et des opinions négatifs ». Aucune date n'a été donnée quant à la levée de la censure.

Interdiction de manger des bananes

Une réaction surprenante. D’autant plus que, comme le rappelle Le Monde, « la plupart des contenus diffusés en direct sont inoffensifs. Sur l’application Inke, l’une des plus populaires, on trouve des centaines d’internautes racontant leur vie, les commentaires de leurs fans s’affichant simultanément. »

Cette décision s’inscrit dans un contexte de répression des réseaux sociaux de la part du gouvernement chinois. En mai 2016, rappelle Le Monde, « les autorités chinoises avaient déjà interdit aux starlettes du Web de manger des bananes de manière suggestive en direct. Cette année, en mars, elles ont fait fermer dix plate-formes et dressé des amendes à quarante-huit sociétés pour des infractions en tout genre. »

« Je représente ma nation dans le monde »

Début juin, l'Administration du cyberespace chinois avait quant à elle décidé de bloquer au moins 60 comptes de réseaux sociaux diffusant informations et « gossip » sur la vie privée des stars. Ces comptes, ont fait savoir les autorités, portaient « atteinte aux valeurs socialistes ». En 2015, l’Administration du cyberespace s’était illustrée dans une vidéo chantant les louanges de la censure. Dont voici un extrait, traduit par Libération. On vous laisse savourer :

« Surveillant l’espace jour et nuit,

Commençant notre mission quand le soleil se lève à l’est,

Unifiés par la force de tous les êtres vivants

Dévoués à faire du village global le plus beau des paysages

Une puissance de l’Internet: là où il y a Internet, il y a le rêve de gloire

Une puissance de l’Internet: du lointain cosmos à mon village qui me manque

Une puissance de l’Internet : disons au monde que le Rêve chinois porte la Chine à son firmament

Une puissance de l’Internet: je représente ma nation dans le monde. »

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.