habillage
premium1
Mossoul en direct sur Facebook

La guerre en direct sur Facebook Live

Le 19 oct. 2016

C'est une première. Une guerre est diffusée en direct sur Facebook.

Le direct sur les réseaux sociaux est très certainement l’un des phénomènes structurants de cette année 2016. Du côté plus doux de ce nouvel usage, nous voyons des pratiques tels que les plats qui se mangent en direct ou des jeux d’enquêtes qui se résolvent en direct aussi. Du côté plus rude nous assistons à de tristes phénomènes tels que des scènes de violences ou de suicide

Cette nouvelle technologie bouleverse également la façon de faire du journalisme. On se souviendra de la chaîne BBC News qui réalisait un Facebook live à Bruxelles pour couvrir les attentats du 22 mars. Cette pratique vient de franchir un nouveau cap cette semaine en couvrant l’intervention des forces irakiennes et kurdes pour reprendre la ville de Mossoul.

Derrière cette initiative, le groupe média kurde Rudaw qui diffuse son intervention sur Facebook, et quelques extraits sur YouTube et permet aux internautes de suivre l’actualité en direct, de discuter et de soutenir cette intervention avec le hashtag #Mosul_offensive.

Avec Facebook Live les internautes ont la possibilité de commenter cette guerre au format texte mais également avec des émoticônes…

Le marketing de l’information à son paroxysme

Facebook Live, hashtag, fil d’actualité dédié, émoticônes… c’est l’écosystème entier de l’information qui s’en retrouve bouleversé.

Facebook devient sérieux

Déjà pris au sérieux par les plus grands médias pour la main mise qu’il a sur la diffusion de l’information, le réseau social franchit un nouveau cap dans son rôle de diffuseur.

 

Le live au service de l’objectivité ?

Sur le fond, on s’interroge. Les images de guerre ont toujours été un moyen de manipuler l’opinion en ne faisant transparaître qu’une partie choisie des informations. Par sa nature, le live apporterait-il une nouvelle forme d’objectivité à la couverture de ces situations ? Certes, la caméra reste entre les mains d’un média kurde et ne peut donc pas offrir une vision totalement objective de la situation. Mais cela semble représenter un premier pas… Et qui sait ? Avec le 360°, la réalité virtuelle et le direct qui tendent vers la démocratisation, chaque personne pourrait prochainement naviguer dans des conflits armés pour se faire sa propre opinion, et voir l'horreur depuis son canapé...

La révolution de l’information est en marche, et nous propose de prendre le monde... en pleine face !

Jeremy Lopes - Le 19 oct. 2016
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.