habillage
premium1
twitter

Et si nous rachetions Twitter ?

Le 26 oct. 2016

Twitter est à vendre et personne n’en veut ? Un collectif d’utilisateurs s’organise pour sauver l’oiseau bleu.

Valorisé 20 milliards de dollars, Twitter ne fait pourtant plus rêver ni Wall Street, ni les géants : d’Alphabet à Disney, de Salesforce à Microsoft, ils avancent puis ils reculent... Certes, le nombre des utilisateurs continue d’augmenter, les revenus publicitaires aussi… mais pas assez, pas assez vite. Et l’oiseau bleu a du plomb dans l’aile.

Mais les twittos n’entendent pas laisser leur plateforme disparaître et quelques-uns se mobilisent autour d’une idée : celle de racheter Twitter.

L’idée a été formulée par le journaliste, spécialiste des mouvements de contestations politiques et de l’économie collaborative Nathan Schneider dans une tribune parue le 29 septembre dernier dans The Guardian.

Pour farfelue qu’elle puisse paraître, il soumettait déjà plusieurs pistes de réflexion. Il évoquait les modèles des plateformes coopératives mises en place par The Internet of Ownership : un mouvement qui propose de gérer les outils du net en mode coopératif. Mais aussi d’autres pistes : un rachat massif des actions de l’entreprise, ou une opération de crowdfunding…

Depuis l’idée suit son chemin. A sa tête, Nathan Schneider toujours, et Trebor Scholz, professeur spécialiste des media, son compagnon de combat avec lequel il a déjà fait paraître The Next System Project, sorte de manifeste pour le retour des valeurs de solidarité et du bien commun sur la Toile.

Un groupe Loomio et une équipe sur Slack commencent à fouiller les pistes possibles. Quant au hashtag #WeAreTwitter, il monte en pression, et les media commencent à lui faire écho.

Dernier jalon à ce dispositif : une pétition est lancée. Le nombre de signataires reste modeste (moins de 2 000), mais elle interpelle Jack Dorsey, fondateur et CEO de la plateforme qui ne souhaite pas commenter.

Une chose est déjà certaine. Cela peut paraître étrange à dire, mais c’est pourtant vrai. Qu’est-ce que Twitter sans nos tweets ? Nous sommes le produit que vous vendez aux annonceurs. Mais nous sommes plus que des produits : nous sommes des gens. Nous voulons avoir notre mot à dire dans les systèmes qui façonnent nos vies et nos communautés. Nous voulons trouver de la valeur ensemble, plutôt qu’elle ne soit vendue aux enchères à Wall Street. Construisons un meilleur modèle d’affaires que celui qui consiste à vendre nos yeux à des annonceurs, et une meilleure gouvernance que celle qui fait le jeu de la Bourse

Le tout fleure bon l’utopie. Mais il faut se souvenir : « Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus conscients et engagés puisse changer le monde. C’est même de cette façon que cela s’est toujours produit. » Ces propos de Margaret Mead, anthropologue américaine, datent du 20ème siècle. Twitter n’existait pas. Depuis, les twittos lui ont toujours donné raison.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.