habillage
premium1
habillage
Sur Twitter les internautes doutent
© Enes Evren via Getty Images

Confinement et baisse des contaminations : sur Twitter, les internautes doutent

Le 23 nov. 2020

Lors de cette troisième semaine de confinement, les internautes se demandent comment un reflux de contaminations peut arriver aussi vite malgré des mesures qui sont jugées peu respectées.

Alors que les hospitalisations et les entrées en service de réanimation commencent à connaître une décrue, le sentiment dominant sur Twitter est plutôt ambivalent. En effet depuis le début de ce nouveau confinement, une grande partie des internautes, majoritairement jeune, s’était offusquée du manque de « sérieux » et du non-respect des mesures de distanciation physique.

« On nous manipule ? »

Ces tweets qui avaient été likés plusieurs dizaines de milliers de fois sont encore une fois majoritaires lors cette troisième semaine. Beaucoup s'étonnent que les chiffres puissent baisser si vite alors que le confinement n’est pas, selon eux, correctement respecté. D’après Visibrain, l’outil de veille des réseaux sociaux, les termes « confinement inexistant », « faux confinement », « confinement pas respecté » se retrouvent dans le top des tweets tandis que 15% d’entres eux contiennent le terme « manipulation ».

Encore une fois, il est probable que le jeune âge de ces internautes et la bulle de filtre dans laquelle ils évoluent puissent les induire en erreur. Au début du mois de novembre, les lycéens et étudiants étaient très présents pour dénoncer l’absence de mesures concrètes dans les établissements scolaires.

L'extrême droite au tournant

Cette dichotomie entre un confinement jugé peu efficace et une situation de plus en plus positive est évidemment une porte d’entrée pour les acteurs voulant critiquer l’action du gouvernement. Parmi les tweets les plus partagés de la semaine, on retrouve ceux de Florian Philippot ou encore Marion Maréchal. Cette dernière a notamment partagé une vidéo d’analyse de LCI expliquant que le reflux des contaminations est plutôt dû au couvre-feu qu’au confinement.

De son côté, Florent Philippot, surfe sur la crainte d’un troisième confinement et laisse sa communauté de followers cocher toutes les cases conspirationnistes. Pour rappel, le documentaire Hold-Up sorti le 11 novembre dernier a été vu au moins 6 millions de fois. Il n’est donc pas étonnant de voir des membres de l'extrême droite vouloir récupérer ce possible réservoir électoral.

Le reste de la semaine

Le Covid-19 reste donc encore une fois le sujet qui préoccupe plus les réseaux avec plus de 2,2 millions de tweets cette semaine. Mais le projet de loi dit de sécurité globale a, lui aussi, fait beaucoup réagir. Les hashtags #PplSecuriteGlobale et #StopLoiSecuriteGlobale ont été respectivement partagés 216 798 et 204 165 fois. Les hashtags #Macron (99 520 tweets), #Confinement (62 529 tweets) et #BlanquerGate (31 754 tweets) ferment la marche de ce top de la semaine.

David-Julien Rahmil - Le 23 nov. 2020
À lire aussi

Répondre à Hervé Rigaud Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Bonjour, vous ne doutez pas vous ? Lorsque l'on apprend qu'a Marseille comme a Paris, après analyse des eaux usées, la baisse des contaminations auraient commencées une a deux semaine avant la mise en place des intervententions sanitaires non pharmaceutiques ( couvre-feu, confinement... ) ?