premium 1
premium 1 mobile
Alex Malsch

Comment Snapchat réinvente la presse magazine

Le 15 sept. 2016

Melty fait partie des premiers media présents sur la version française de Discover. Alexandre Malsch, Directeur Général du Groupe, nous en dit plus.

Avec Discover, Snapchat met un kiosque en ligne à disposition des media français. « Il s’agit d’une édition disponible à 6h du matin, qui dure 24 heures. Chez nous, elle prend la forme de 14 snaps, chacun étant comme une page d’un nouveau magazine digital », explique Alexandre Malsch. La ligne éditoriale et les sujets résonnent avec ceux du site, mais l’exercice reste inédit. « Il faut s’adapter au support : nous adoptons une grammaire spéciale Snapchat, et un storytelling visuel. Tout reste à mettre en place, c’est un nouveau monde ».

Pour produire le contenu, Melty a monté une équipe de 6 personnes dédiées. « Elle est composée de journalistes et de visual storytellers, qui ont été recrutés spécialement pour cette nouvelle offre ».

Pour Alexandre Malsch, il est très naturel de se retrouver sur Discover. « Nous avons toujours parié sur Snapchat ». Depuis plus d’un an et demi, le groupe propose en effet ses real time social series. Et le succès est au rendez-vous : cet été, Amazing Summer a par exemple comptabilisé 48 millions de vues sur les différents réseaux sociaux, en une semaine. « Cela fait très longtemps que l’on discute avec les équipes de Snapchat. Nous avons établi une relation de partage, nous leur montrons ce que l’on peut faire pour une cible dédiée… C’est très légitime de s’y retrouver ».

Nous savons parler aux jeunes : ce sont eux qui construisent les tendances.

Alexandre Malsch

« Nous avions déjà un compte Snapchat "classique". Sur Discover, nous proposons un magazine qui s’adresse en complément ». En collaboration avec les équipes de Melty brand stories, dédiées à la création d’histoires pour les marques sur les réseaux sociaux, les annonceurs peuvent désormais profiter de ce support inédit. « Notre premier partenaire dans l’aventure Discover, c’est Sephora. Nous avons eu carte blanche : nous savons parler aux jeunes. Ce sont eux qui construisent les tendances de demain ». Le résultat, ce sont des créations exclusives qui mettent en avant certains produits de la marque. « Nous sommes très fiers. Ils nous ont fait confiance au point de nous laisser modifier une partie de leur logo et de l’animer, pour qu’il fasse un clin d’œil aux utilisateurs. Nous sommes dans une logique de coproduction, de partenariat sur le long terme ».

screens_Edito

screens_Sephora

Cela se traduit par un « takeover » : Sephora a réservé l’ensemble des emplacements publicitaires de la première édition de Melty sur Discover. « Tous les 4 snaps Melty, les utilisateurs retrouveront un snap sponsorisé. Ils pourront descendre sur la publicité et retrouver des contenus éditoriaux originaux créés par les équipes de Melty brand stories ». Alexandre Malsch fait le parallèle entre ce travail et celui des rédactions plus traditionnelles. « Il y a un chemin de fer à suivre, une Une, des coupures publicitaires… Et en parallèle, un marketing très visuel ». A la fin de chaque édition, on retrouve une page d’abonnement, gratuit. « C’est un mode de fonctionnement très classique, presque historique. Mais on le dépoussière, on le modernise avec des outils inédits. C’est passionnant : nous faisons un grand écart vertueux ». Pour Alexandre Malsch, il n’y a pas de doutes : ce type d’initiatives permettra de réinventer la presse magazine…

A suivre de près.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.