coworking

Le coworking peut-il transformer l’entreprise ?

L'ADN
Le 10 nov. 2016

Quand l’environnement modifie la manière de travailler en profondeur... Une tribune signée Twinin.

La transformation des entreprises est souvent associée à la digitalisation. Pourtant l’« uberisation environnementale » est en train de s’opérer via de nouveaux espaces de co-working

 

Initiés en 2006 à San Francisco, les espaces de co-working ont vu le jour en France en 2008 avec notamment la Ruche et la Cantine Numérique. Ces espaces collaboratifs proposaient à la fois de travailler à l’heure, d’échanger ou d’incuber les startups les plus prometteuses.

Startuppers en herbe et développeurs se retrouvaient dans ces lieux qui offraient aux acteurs de la nouvelle économie un environnement différent et un accès simplifié à un espace de travail.

En 2013, l’accélération de la digitalisation des services précipitait la tendance en France. Entre 2013 et 2015, les espaces de co-working ont été multipliés par 3 en France, passant de 120 à 360 lieux.

 

Aménagement sympa dénotant avec le monde gris de l’entreprise, les co-working  donnaient un sérieux coup de vieux aux entreprises du CAC 40 dans la forme mais surtout sur le fond… on y parlait d’agilité, d’autonomie, de collaboration. En venant contrarier le management à l’ancienne, ces lieux renvoyaient aux  grandes sociétés les ratés de la fameuse uberisation.

Comme un bon père de famille qui enfile ses Stan Smith pour avoir l’air cool, les entreprises se sont donc ruées sur ces nouveaux espaces et modes de management en allant même jusqu’à envoyer certains collaborateurs travailler in situ. Bref, elles ont fait l’effort comme on dit, mais parfois cela ne suffit pas.

 

Car collaboratif et agilité ne se décrètent pas, comme le signifie Jérôme Tougne – Directeur associé  chez Stimulus :

Les démarches d’agilité atteignent leurs objectifs si et seulement si l’entreprise adopte une approche organisationnelle de ce sujet.

Une problématique qui met en exergue l’aspect organisationnel et implicitement environnemental.

 

Une conviction partagée par les 2 fondateurs de Twinin Around, qui proposent des espaces de co-working à Paris. Au-delà de simples espaces partagés, ils proposent de créer une grande entreprise sans être une grande entreprise, conserver son agilité, sa souplesse, réduire les risques, proposer un environnement favorable au bien être et au business.

Comment ? En proposant une organisation qui privilégie le business, l’autonomie, soit un représentant par type activité dans chaque espace : avocat, imprimeur, développeur, agence de communication, de contenus, etc.

Ici les entreprises sont là pour travailler ensemble, créer de la valeur…et développer une autre forme de culture d’entreprisebusiness et bien-être se côtoient. L’idée est donc de créer un business global en conservant un esprit entrepreneur et une liberté. Pour fluidifier les échanges entre les entreprises et s’assurer du bien être de tous, une responsable du bonheur est même chargée de cette responsabilité.

Un modèle qui dessine peut être les contours d’une nouvelle forme d’entreprise : libre, rentable, responsable et collaborative.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.