premium1
premium1
washablephone_adn

Un smartphone lavable au savon

Le 10 févr. 2017

Que les maniaques se réjouissent, le smartphone lavable est enfin là. Plus sale qu'un clavier ou une cuvette de toilettes, il était grand temps de pouvoir le nettoyer.

Partout, tout le temps, le smartphone vous accompagne au quotidien. Pollution, métro, poussières, pluie, contrairement à vous, un smartphone ne se douche pas. Étanche ou non, il est aujourd'hui impossible de le laver complètement sans l'abimer. Si vous pouviez laver sans trop de problèmes votre vieux Nokia 3310, l'innovation est venue fragiliser nos compagnons connectés.

Quelles bactéries sont présentes sur votre smartphone ?

Vous avez certainement l'habitude de nettoyer l'écran d'un coup de chiffon sans pour autant le nettoyer complètement. En vérité, votre smartphone est plus sale qu'un clavier qui, lui même, est déjà bien plus sale qu'une cuvette de toilettes.

En revanche, le miracle de l'innovation japonaise vous vient en aide avec le 'rafre', développé par l'opérateur KDDI Corporation. Ce smartphone au nom peu commun, en plus d'être waterproof, peut être nettoyé à l'aide d'un simple savon et de l'eau chaude.

Le smartphone lavable par Kyocera

La marque japonaise n'en est pas à son premier essai, le rafre est le successeur du DIGNO rafre qui déjà résistait à l'eau chaude et au savon, mais pas au savon moussant.

A l'image d'un Sony Xperia, le rafre peut être utilisé dans la cuisine ou la salle de bain. Son écran tactile supporte les gants mais surtout, il est utilisable avec des mains humides. Mieux, il est aussi utilisable sans les mains. Cela vous permet de cuisiner sans le salir. L'appareil utilise un capteur de mouvements : l'utilisateur fait ainsi défiler les infos du revers de la main.

Kyocera-rafre-cooking-app

Smartphone d'entrée de gamme, il n'est malheureusement pas encore taillé pour forcer ses concurrents (Apple, Samsung, Huawei) à en copier la technologie. On reste dubitatif sur la réelle utilité de telles fonctionnalités, l'idée est originale et attirante mais elle oblige à faire des concessions et se réconcilier avec les matières plastiques : exit l'aluminium, exit le bois, et exit le cuir auxquels les grands constructeurs nous ont habitués, sous peine de rayure. Oublier le design au profit de l'hygiène semble évident, notons tout de même que les bactéries présentes sur nos smartphones sont inoffensifs. Aussi, elle impose la réconciliation de notre inconscient avec l'usage combiné de l'eau et de l'électricité qui reste objectivement dangereuse. Le choix reste alors à faire entre un bijou de design salissant ou un bloc de plastique lavable.

Prévu au Japon dans un premier temps, dès mars 2017, aucun prix n'a été annoncé pour l'instant.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.