Damoclès à Fukushima

 

 

Le danger n’est pas écarté à Fukushima. Il est au-dessus de nos têtes (et pour longtemps semble-t-il). L’accident révèle un sentiment de banalisation de la catastrophe et incarne en soi une véritable esthétique du danger. Lire la suite ici

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.