Couple dans la nature tenant un globe terrestre

Génération Greta : un collectif d'étudiants d’AgroParisTech appelle à la révolte contre l’agro-industrie

Un collectif d’étudiants d’AgroParisTech a créé la surprise lors de la cérémonie de remise des diplômes, en accusant l’école de ne pas considérer la catastrophe environnementale. Pire, de participer à l'aggraver.

Quand les écoles sont à la traîne en matière d’écologie, les étudiants s’impatientent et prennent les choses en main. Ce n'est pas nouveau. Mais on se demandait si les promos de cette année 2022 allaient reprendre le flambeau de leurs aînées. En 2018, le Manifeste pour un réveil écologique avait fait grand bruit. Les étudiants des grandes écoles – d'ingénieurs et de commerce – dénonçaient l'inaction de leurs prestigieuses écoles face au défi écologique. Le 30 avril dernier, lors de la cérémonie de remise des diplômes d’AgroParisTech, la plus prestigieuse école d’ingénieurs spécialisée en agronomie et biologie, la génération Greta a montré qu'elle n'avait pas été avalée par les confinements. Elle vibre encore. Et se montre même plus mordante que jamais.

Un groupe de huit étudiants est monté sur scène pour prononcer un « appel à déserter » l’industrie agroalimentaire, qui contribue selon eux à un carnage écologique et social. La vidéo, publiée hier sur la chaîne YouTube du collectif « Des agros qui bifurquent » formé par les étudiants, fait depuis le tour des réseaux.

Appel à déserter - Remise des diplômes AgroParisTech mai 2022

Formés à faire partie du problème plus que de la solution

Les étudiants n’y sont pas allé de main morte. Pour eux, AgroParisTech forme ses élèves à « concevoir des plats préparés, et ensuite des chimiothérapies pour soigner les maladies causées ; inventer des labels bonne conscience pour permettre aux cadres de se croire héroïques en mangeant mieux que les autres ; développer des énergies dites vertes qui permettent d’accélérer la numérisation de la société tout en polluant et en exploitant à l’autre bout du monde ; pondre des rapports RSE d’autant plus longs et délirants que les crimes qu’ils masquent sont scandaleux » … La liste des griefs est longue, très longue, et tous aboutissent à la même accusation : AgroParisTech forme ses étudiants à « faire davantage partie du problème que de la solution. »

« N'attendons pas que nos mômes nous réclament des sous pour faire du shopping dans le métavers »

Face à la complicité de leur école, ces huit étudiants ont tous choisi de « bifurquer ». L’un a décidé de se consacrer à l’apiculture, une autre vit dans la Z.A.D. de Notre-Dame des Landes pour y faire de l’agriculture collective, une autre encore a rejoint le collectif « Les Soulèvements de la Terre » pour lutter contre l’accaparement et la bétonisation des sols à travers la France. Ils ont invité chacun et chacune de leurs camarades à faire de même :

« N'attendons pas que nos mômes nous réclament des sous pour faire du shopping dans le métavers, parce que nous aurons manqué de temps pour les faire rêver à autre chose. […] N'attendons pas le 12ème rapport du GIEC qui démontrera que les États et les multinationales n'ont jamais fait qu'aggraver les problèmes et qui placera ses derniers espoirs dans les révoltes populaires. Vous pouvez bifurquer maintenant. »

commentaires

Participer à la conversation

  1. Anonyme dit :

    Fière de ces jeunes !
    Bravo !

  2. Maarten Douze dit :

    Un énorme soulagement de voir nos enfants prendre une autre direction que nous!

  3. Anonyme dit :

    8 étudiants ? c'est pas beaucoup .

  4. Anonyme dit :

    ...On pourrait se demander pourquoi ils ont poursuivi leurs études pendant aussi longtemps pour en arriver là, beaucoup de vérité mais une erreur sur le nucléaire car comment gérer le backup des #ENRi, avec du #gaz, du #charbon ?

  5. AYO dit :

    Tellement Solidaire avec la Nature et ce depuis toujours (j'ai 64 ans) ! 🌻

  6. Henri Bureau dit :

    Bravo
    Passionnant
    Respect
    Bien qu'ayant eu l'occasion dans ma vie de faire des choix pas évidents, je ne sais pas si j'aurais eu le courage qu'ils ont eu. Oeuvrant sur une ferme d'insertion en permaculture, j'aimerais entrer en contact avec eux.
    pouvez vous m'y aider?
    Merci
    Henri Bureau
    La ferme du Gô 81000 Albi
    0683495349

  7. Anonyme dit :

    Ils m'ont fait pleurer ces jeunes
    Bravo, bravo

  8. BOURLET dit :

    Bravo

  9. BOURLET dit :

    C'est eux qui peuvent changer ce système suicidaire...je les soutiens à 200 0/0 comme on dit en''joli français d'Absurdie ''😂

  10. Anonyme dit :

    Félicitations...continuez

  11. Gie dit :

    8 étudiants, puis d'autres par la suite, puis tout le monde enfaîte !

    Le début d'une conscience n'a ni nombre, ni quota, j'espère que bien d'autres se réveilleront <3

    Bravo à vous jeunesse !

  12. Anonyme dit :

    8 c’ est mieux que « 0 ». Ces 8 jeunes courageux et magnifiques vont semer des graines et faire des petits. Bravo à ces belles personnes qui se posent des questions.
    Marylise P

  13. Anonyme dit :

    Bravo pour votre courage, le monde a besoin de personnes telles que vous, aussi intelligentes qu éthiques!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.