habillage
premium1
premium1
svod

La Fox invite les sérivores à utiliser les adblockers

Le 16 mai 2017

Joe Marchese vient d’être nommé Directeur des ventes publicitaires de Fox Networks et exhorte l’industrie de la télévision à limiter la surabondance publicitaire et à repenser intégralement son modèle.

Si les entreprises télévisées avaient pour habitude de rivaliser entre elles, il s'agit maintenant de se concentrer sur l'expérience de visionnage des utilisateurs. Si vous essayez simplement de maximiser vos revenus [en poussant de plus en plus d'annonces dans les émissions de télévision], les gens diront : « laissez tomber, je vais regarder Netflix !».

- Joe Marchese à Business Insider

Il se range ouvertement et naturellement du côté des utilisateurs et prédit un avenir sombre aux chaînes TV qui persisteraient à ensevelir d’annonces leurs utilisateurs au beau milieu de leurs séries préférés.

Le push c’est fini, place au pull et au nouveau Directeur des ventes publicitaires du réseau Fox Networks (Fox, FX et Fox Sports 1), Joe Marchese.

Sa mission ? Maintenir le navire à flot et stabiliser les revenus du réseau face à la baisse de sa notation financière et à la concurrence des plateformes VOD et sVOD. Un geste fort de la part de la Fox qui entend faire preuve de résilience et accepte la nécessité de repenser son modèle publicitaire. Et s’il faut pour cela faire appel à la vision subversive et disruptive d’un outsider, autant lui laisser carte blanche.

Nous devons délivrer une publicité avec le moins d'interruption possible. Les consommateurs l'ont fait entendre, notre travail est d’y parvenir.

- Joe Marchese

Si Joe Marchese prône l’amoindrissement des contenus publicitaires, il entend aussi remodeler et pousser certains formats plus pertinents - notamment sur les plateformes de vidéo à la demande de la Fox – comme des contenus plus dynamiques et beaucoup plus ciblés censés s’adapter à la popularité croissance de la web TV. Parallèlement, l’homme parie aussi sur l’idée de facturer plus aux annonceurs sur certains contenus publicitaires destinés à des publics plus segmentés, comme les jeunes parents. Se dessine alors une publicité plus pertinente et cohérente pour les marques et moins intrusive pour les utilisateurs. L'idée étant que chacun voit midi devant sa porte !

« Nous sommes dans le business de l’audience, pas dans le business de la publicité », rappelle-t-il fermement. De quoi déclencher une réaction en chaîne dans le monde de la TV web et traditionnelle ?

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.