habillage
premium 1
premium1
actu_32453_vignette

Hologrammes et téléportations pour l'Euro sur M6

Le 22 juin 2016

Depuis le début de l’Euro, M6 brille par les performances technologiques présentées lors de l’émission 100% Euro. Interview de Michel Nougué, directeur de marque de la chaîne.

Des joueurs présents sur un plateau TV alors qu’ils disputaient un match à plusieurs centaines de kilomètres quelques minutes avant ou encore une présentatrice qui se rend sur un terrain alors que l'émission bat son plein ? Ce n’est pas de la téléportation mais de la réalité augmentée, qui permet de superposer une image à celle du plateau.

Lorsque l’équipe d’M6 apprend que la chaine diffusera des matchs de l’Euro, une question se pose : comment dépasser les limites en termes de performance technologiques ? En amenant le public au plus près du terrain. « Marquer le coup pendant l’Euro était important car il y a une audience très présente. Une possibilité de frapper les esprits par rapport à l’ADN de la chaîne : Créer, innover, renouveler. » explique Michel Nougué. L’Euro signifie également gros moyens. Pas forcément financiers mais notamment au niveau des infrastructures. Pour mener à bien ce projet, il faut de l’espace sur le terrain et donc l’accord de l’UEFA. D’abord sceptique, l’organisation finit par faire confiance à la chaîne, sans regrets.

« L’important pour nous c’est de progresser. C’est dans le tempérament de la chaîne d’entreprendre, de prendre des risques. On a les moyens de le faire. Ainsi, on acquiert, on teste, puis on développe. »

Des innovations technologiques qui n’ont pas manqué de buzzer à l’étranger. Certains médias parlent de génie, mais pour Michel Nougué, ce n’est pas du génie : c'est de la technologie maîtrisée et dirigée. « Ce qui bluffe, c’est la performance. Ça fait partie des évolutions, comme la réalité augmentée qui fait désormais parti intégrante de nos JT. Il faut que ça reste fluide et paraisse naturel. Ne pas laisser apparaître ‘le truc’. »

Pour l’instant, M6 ne peut pas se prononcer sur la suite car le programme des matchs diffusés sur la chaîne est encore inconnu. Ce qui est sûr, c’est que c’est le départ de quelque chose. « Ce n’est pas éphémère, c’est une nouvelle façon d’aborder la télévision. Pourquoi pas le proposer aux marques à l'avenir. Avec l’accélération de la technologie, une autre logique va se mettre en place auprès des annonceurs en publicité. Et j’en suis certain : un jour, il sera possible de se déplacer chez le téléspectateur. »

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.