habillage
premium1Advertisement
premium1Advertisement
julian-assange-wikileaks

WikiLeaks donne 90 jours à Apple pour rectifier le tir

Le 27 mars 2017

L’organisation de Julian Assange a demandé aux entreprises concernées par les hacks de la CIA de s’activer pour réparer leurs failles.

Plus tôt ce mois-ci, WikiLeaks a dévoilé 9 000 documents incriminant la CIA. Ceux-ci dénonçaient les manœuvres de l’organisation pour pirater smartphones et autres objets connectés. Si Julian Assange a proposé aux entreprises piratées de les aider, il y met quelques conditions…

Motherborad révélait détenir des informations de la part de « proches de l’affaire » : Julian Assange aurait demandé aux entreprises comme Apple, Google, Microsoft et consorts de remplir certaines conditions dans un délai restreint avant de leur fournir de plus amples informations…

Juan Branco, avocat de Wikileaks, nous explique que l’organisation a en effet contacté les entreprises concernées en leur demandant de réparer les erreurs dans un temps concerné, afin de s’assurer que les failles soient bien prises en compte et non dissimulées…

Une démarche plutôt louable… a priori. Car le manque de détails concernant ces demandes, la révélation des courriels sur la campagne du Parti démocrate américain, et les liens supposés entre Julian Assange et la Russie donnent du grain à moudre aux détracteurs de l’ONG.

Les principaux intéressés, qu’il s’agisse de la CIA ou des entreprises, ne se sont pas encore prononcés sur le sujet.

A suivre…

Mélanie Roosen - Le 27 mars 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.