premium 1
premium 1 mobile
actu_28009_vignette_alaune

Une association accuse Tinder de favoriser les IST

Le 2 oct. 2015

L’AIDS Healthcare Foundation a récemment lancé une campagne d’affichage à Los Angeles pour dénoncer la responsabilité des applications de dating dans la transmission des infections sexuellement transmissibles.

Pour l’AIDS Healthcare Foundation, les applications de rencontre ont un impact négatif sur la sexualité : en rendant le sexe occasionnel aussi accessible et facile que « commander une pizza », elles permettent aussi la propagation des IST, explique Whitney Engeran-Cordova, Directeur de la division « Santé Publique » d’AHF.

A Los Angeles, la fondation a donc décidé de les pointer du doigt en les affichant sur un panneau qui associe directement Tinder et Grindr aux chlamydias et gonorrhées… « Pour les millenials (…), la prochaine rencontre sexuelle est à quelques mètres ; et la prochaine IST aussi ».

De leur côté, les avocats de Tinder ont fait savoir qu’ils ne comptaient pas en rester là. « Ces accusations non méritées et injustifiées veulent endommager la réputation de Tinder afin d’encourager les gens à se faire dépister grâce aux tests proposés par l’association », ont-ils déclaré du fait que les affiches invitent à se rendre sur le site FreeSTDcheck.org

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.