premium 1
premium 1 mobile
lignac marx

L'union Monsanto / Bayer dénoncée par de grands chefs

Le 3 oct. 2016

Monsanto / Bayer, l’alliance entre le plus gros semenciers d'OGM et le groupe chimico-pharmaceutique mondial fait grincer des dents. Cyril Lignac et Thierry Marx, entre autres grands chefs, montent au créneau.

« Bayer et Monsanto s’apprêtent à former un leader mondial de l’agriculture », il faut avouer que le titre du communiqué de presse de Monsanto fait trembler. Mi-septembre a été annoncé la signature d’un accord de fusion définitif selon lequel Bayer ferait l’acquisition de Monsanto pour un montant de 128 dollars par action dans le cadre d’une transaction en espèces. Le Conseil d’administration de Monsanto, le Directoire de Bayer et le Conseil de surveillance de Bayer ont approuvé l’accord à l’unanimité.

« Cette fusion avec Bayer permettra de créer un centre d’innovation qui associe le portefeuille de protection des cultures de Bayer à nos outils de pointe en matière de semences, de traits agronomiques et d’agriculture numérique pour aider les producteurs à relever les défis de demain. Ensemble, Monsanto et Bayer s’appuieront sur leur longue tradition et sur leur capacité avérée à promouvoir l’innovation dans l’industrie agricole, en proposant aux producteurs un ensemble de solutions plus complet et plus vaste », a déclaré Hugh Grant (président et directeur général de Monsanto.)

(De gauche à droite : Werner Baumann, CEO de Bayer AG et Hugh Grant, président et directeur général de Monsanto.)

Une fusion décriée par de nombreux écologistes, scientifiques, ONG, qui qualifient Monsanto « d’écocide ». Pour un nombre croissant de citoyens de différentes régions du monde, la multinationale est le symbole d’une agriculture industrielle et chimique qui pollue, accélère la perte de biodiversité et contribue de manière massive au réchauffement climatique. Certains ironisent même sur cette acquisition par Bayer : ce dernier allait probablement devoir soigner par la vente de ses médicaments les cancers provoqués par Monsanto. Un cercle vertueux, en somme, pour les amateurs d’humour noir.

 

Parmi les mécontents, les passionnés de gastronomie et notamment les grands chefs. Cyril Lignac et Thierry Marx viennent de faire paraître une Lettre ouverte contre l’invasion de l’agrochimie dans nos assiettes. Ils y épinglent « ce nouveau mastodonte des semences et des pesticides » qui « a une ambition : contrôler toute la chaine alimentaire, de la terre où pousse la semence jusqu’à l’assiette du consommateur. »

Cette lettre signée par une centaine de grands chefs est un appel à la responsabilité et à la prise de conscience collective. « Ce rapprochement agrochimique constitue un danger pour nos assiettes, mais il est également une source d’inquiétude pour les paysans et les agriculteurs qui voient se limiter leur liberté de planter et cultiver telle ou telle semence. Demain, à cause des OGM, du Roundup et des différents produits chimiques sortis des usines, les diversités culturale et culturelle n’existeront plus. » Toutes autres signatures sont les bienvenues...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.