premium
premium
lego figurines

Lego ne fera plus de pub dans le Daily Mail

Le 15 nov. 2016

Le collectif de citoyens « Stop Funding Hate » interpelle les annonceurs des tabloids : arrêtez d'alimenter la haine ! Lego a annoncé sa décision ce WE : la marque coupe son budget dans le Daily Mail.

Les marques alignent-t-elles les valeurs prônées dans leurs campagnes de publicité avec celles véhiculées dans les media où elles achètent de la pub ? C’est la question que pose le collectif citoyen « Stop Funding Hate » dans un post qui tourne sur les réseaux sociaux.

Alors que John Lewis prônent des valeurs de partage, d’ouverture, de générosité dans ses très populaires campagnes de Noël, la marque n’hésite pas à chasser le chaland à coup de pleines pages pages dans les tabloïds. Politiquement, ces journaux n’ont jamais hésité à véhiculer des positions claires et tranchés. Pro-Brexit hier, contre les réfugiés aujourd’hui… ils assimilent volontiers les étrangers comme autant de barbares à bouter hors du royaume. Dans une tribune datée du 17 avril dernier, la chroniqueuse Katie Hopkins comparait les migrants à des cafards qu'on se devait de refouler des côtes britanniques. Le Haut-Commissaire aux Droits de l'Homme de l’ONU, Zeid Ra'ad al Hussein, avait alors déclaré que l'article était "l'un des exemples les plus extrêmes de milliers d'articles anti-étrangers qui sont apparus dans les tabloïds britanniques au cours des deux dernières décennies".

L’initiative « Stop Funding Hate » ne s’érige pas contre la liberté de la presse, ni contre celle de quiconque d'exprimer ses opinions, mais elle se mobilise « contre la diabolisation et les discours haineux ». L’écrivain Richard Wilson, à l'initiative du projet, déclarait à la BBC : " Où que vous alliez, même si vous n’achetez pas ces journaux, vous voyez ces manchettes partout. Inévitablement, cela a un impact sur la façon dont les gens pensent."

Depuis quelques mois, plusieurs pétitions ont interpellé les marques les plus emblématiques du Royaume-Uni : Aldi Barclays, British Airways, Co-op UK, Gillette, Iceland, John Lewis, Marks & Spencer, Morrisons, Virgin Media… afin qu’elles cessent de financer une presse tabloïd trop encline à diviser les citoyens.

Ce week-end, première victoire formelle : Lego s'est engagé à ne plus acheter de publicités au Daily Mail.

Une campagne « Stop Funding Hate » se poursuit pour obtenir des magasins John Lewis qu'ils révisent également leur plan media. A cette heure, la marque ne semble pas encline à bouger, et déclare : " Nous respectons  pleinement la mobilisation sur ces questions, mais nous n'émettons jamais de jugements sur le contenu éditorial des journaux."

Béatrice Sutter - Le 15 nov. 2016
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.