habillage
premium 1
premium 2
actu_14413_vignette_alaune

Myspace : “Justin Time” ou “Just a Bit late” ?

Le 26 sept. 2012

Lorsqu’il y a quelques années, les réseaux sociaux sont devenus les phénomènes actuels, les experts se sont précipités pour nous dire qu’après Facebook-le-grand, les spécialistes se multiplieraient. Par Nesem Ertan.

Les passions, centres d’intérêts et autres objectifs communs devaient devenir la priorité de ce type de sites, devenant ainsi bien plus engageants qu’un simple réseau social.

Nous les aurons bien attendus puisque, à part quelques outils sociaux permettant de partager brièvement nos créations et goûts, les « passions » n’auront pas été exploitées à leur juste valeur par les jeunes « digital business creators ».

Flickr, Instagram, Pinterest, Deezer, Spotify et tous les sites de crowdfunding type Ulule, sont en effet des outils sociaux, mais ils ne sont à aucun moment devenus des réseaux sociaux spécialistes. Les actions et interactions possibles restent peu programmables et peu imaginatives.

A l’ère de l’Agile Content où l'on attend de l’innovation qu'elle nous apporte des contenus bien plus que simplement partageables, voir même modifiables, il reste clairement encore des places à prendre sur ce marché qui peut, de loin, paraître saturé.

C’est alors que Myspace fait son come-back avec Justin Timberlake à sa tête ! Après avoir joué au créateur de Napster dans le film racontant la vie de Zuckerberg, le chanteur joue cette fois-ci le jeu pour de bon.

Je vous laisse, si ce n’est déjà fait, découvrir la vidéo de présentation :

 

The new Myspace from Myspace on Vimeo.

Un mélange de tumblr, de Pinterest et des codes appartenant à la tendance épurée 2012 qui a touché tous les blogs et sites Internet. On peut évidemment se demander si mélanger des codes existants est vraiment innovant… mais après tout, cette nouvelle version de Myspace est la première plateforme de musique « sociale » dans le sens où l’on souhaite l’entendre aujourd’hui. Ouverte aux experts comme aux amateurs, comme à sa première naissance, Myspace est une plateforme à fort potentiel de recrutement.

On sent vraiment qu’il s’agit d’un réseau de partage, mais plus important encore, d’un réseau de découverte pouvant palier à nos frustrations de digital natives qui tentent de se rassasier sur les outils actuels. Les inRocks décrypte parfaitement bien les atouts de ce « new myspace » :

«  La rubrique “discover” permet de découvrir de nouveaux artistes, morceaux, vidéos, playlists et même évènements (comme le SXSW, festival texan branché qui se prononce South by Southwest).

Ce n’est pas tout : grâce à la section “connections”, on peut se pencher sur les relations existant entre différents membres et explorer, ainsi, le réseau social. En fait, c’est une rubrique “amis”, mais ça s’appelle “connections”, ce qui est quand même plus classe.

Pour finir, les rubriques “music catalog” et “top fans” viennent enrichir le profil des musiciens. On a ainsi accès à toute leur musique, que l’on peut écouter en streaming et/ou ajouter à nos playlists, mais aussi voir leur nombre de fans par pays et par villes, leur nombre d’écoutes musicales, etc. »

A la fin de la vidéo, on nous incite à demander une invitation pour faire partie de ce nouveau réseau. Petite touche que je trouve particulièrement sympa. Elle a l’air de nous dire « Non Myspace que vous avez tous enterré vivant ne va pas vous supplier de revenir… Il faudra faire un effort pour pouvoir y accéder. »

Alors, Justin qui se porte égérie de cette « nouvelle » plateforme, a-t'il ou non raison d’y croire ? Personnellement, je le sens bien, mais je suppose que le temps nous en dira plus. Myspace a été un phénomène assez fort à ses débuts pour pouvoir générer des histoires et raviver la flamme d’anciens fidèles qui ont pu se lancer grâce à la plateforme. Elle serait sans doute plus légitime que Chrome qui s’amuse à raconter l’histoire des stars qui ont vu le jour sur My Major Company.

Du coup, j’ai fait ma demande sur le site qui pour le moment se contente de nous parler sur le ton d’un appareil Apple : « Hello, This is Myspace. »

 

Nesem Ertan

Nesem est planneuse stratégique au sein de l'agence Moxie

blog : http://wisdomofthebrain.com/
twitter : @nesemertan



Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.