habillage
premium1
actu_15542_vignette_alaune

Apple et les Nomophobes

Le 7 janv. 2013

Apple figure parmi les marques ayant le plus modifié nos styles de vie. Référence ultime de l’innovation mise au service de la fainéantise humaine, elle tombe aujourd’hui, comme tout grand pilier du marketing, entre les mains des artistes et du domaine public. Par Nesem Ertan.

Dans Au secours Pardon de Frédéric Beigbeder,  L’Oréal devint L’Idéal. Aujourd’hui l'auteur Jérémy Manesse transforme Apple en Ipple, à travers une pièce de théâtre surprenante que je vous invite à découvrir au Café de La Gare (41 rue du Temple, Paris 4e) : aPhone !

« Chaque année, la sortie du nouvel aPhone d'Ipple crée l'évènement. Mais cette fois, le nouveau modèle fait encore plus fort, car il est capable de téléphoner à la place de son utilisateur, en se branchant directement sur son cerveau !  Un carton plein jusqu'à ce que les premiers bugs apparaissent...
Qui pourra sauver un monde aphone ? Peut-on arrêter le progrès ? À l'inverse, le progrès peut-il nous arrêter ?  (…)»

 

Aphone signifiant être « sans voix », l’effet de mise en abime est ici d’autant plus intéressante.

La pièce est formidablement tissée à travers les codes de notre génération : nous y rencontrons des nomophobes (individus incapables de quitter leurs mobiles ou de se déconnecter de leurs applications, leurs push ou leurs vies sociales digitales pour se concentrer sur le moment présent hors-écran), des capitalistes puissants et « méchants », des militants anti-innovation, des crises économiques mais aussi des personnages tels que Robocop et Kin Kong (ou encore Godzilla et Transformers..)..

Nos côtés adulescents, digital natives, addicts et « faux » rebelles sont ainsi révélés avec humour.

Il s’agit d’un scénario jusqu’au-boutiste puisqu’il travaille son propre branding en live : la pièce est plusieurs fois « coupée » par des scènes imitant une émission de critique artistique, commentant aPhone de façon humoristique. Manesse aurait donc sans doute fait un très bon marketer mais aussi un excellent politicien !

 

Bande-annonce, vidéo de lancement du nouveau modèle d’Ipple (pour une immersion de qualité dans l’histoire), mini-site et page Facebook... donnent vie à aPhone et optimisent son earned média en empruntant ainsi les codes du transmédia.

 

 


aPhone - une comédie à voir au Café de la Gare ! par manesse

 

En sortant de ce type de pièce, plus personne n’a aujourd’hui l’impression d’avoir été sujet à 2h de publicité pour Apple ! Les placements de produits (même les plus grotesques) de cette pomme croquée ne nous surprennent plus dans les films. iPhone n’est plus un modèle de Smartphone. iPhone signifie Smartphone. Al Ries le soulignait déjà en 2010 dans Adage,  en donnant un nom identitaire à chacun de ses offres de produits (iPhone, iPad, iPod.. au lieu de les appeler mp3 player Apple, ou Apple Smartphone), la marque tire ce fil rouge jusqu’au bout et devient référent sur chacun de ses segments.

Les fans des Simpsons qui jouent au jeu mobile « Springfield » l’ont sans doute remarqué, le premier cadeau de Noël du jeu a été de nous permettre de construire un Mapple Store. La première action possible dans le jeu ayant été celle de demander à Homer de se connecter à son MyPad…

 

Humour et moqueries construisent ainsi petit à petit la plus belle intégration culturelle depuis Bic. Mais le risque de noyade dans ses propres vagues de popularité excessive n’est pas inexistant.

 

Nesem Ertan

Nesem est Planneuse Stratégique Digitale au sein de l'agence Passage Piéton
blog : http://wisdomofthebrain.com/
twitter : @nesemertan

 

 

 

 

 

 



 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.