habillage
premium1
premium1
stratobus

Thales s’invite dans la stratosphère pour mieux surveiller la Terre

Le 30 juin 2017

Stratobus est une plateforme hybride entre le drone et le satellite. Son objectif : surveiller la Terre pour des missions civiles ou militaires.

Le programme a débuté en avril 2016 et a, depuis, bien évolué. Stratobus est un « parfait complément du satellite traditionnel », explique Jean-Philippe Chessel, Directeur de la ligne de produits Stratobus™ chez Thales Alenia Space.

Destiné à des missions localisées, principalement de surveillance, il pourra voler à 20km de la Terre et l’observer depuis le ciel. Stratobus disposera d’une zone de couverture régionale, à l’inverse d’un satellite qui offre une couverture globale pouvant comprendre plusieurs pays. L’idée : importer un complément d’informations, ou de nouveaux détails plus précis aux infos transmises par les satellites.

Stratobus: mi-drone, mi-satellite - Vidéo officielle

Parmi ses champs d’application, Stratobus pourra surveiller les plateformes pétrolières, la piraterie maritime, mais également fournir des données sur la gestion de l’environnement. Il pourrait également, d’un point de vue militaire, accompagner les opérations et fournir de la 5G dans le futur, notamment de par sa position stratosphérique.

La technologie est inédite, et soutenue par la prise de parts de la PME française Airstar Aerospace, acteur majeur de la construction d’aérostats et de structures souples. En travaillant sur le mode de la co-ingénierie et de l’open innovation, avec tous les partenaires au sein d’un même lieu, les équipes obtiennent des résultats plus rapidement.

La collaboration entre les deux structures va permettre de lever certains verrous technologiques du projet : Airstar Aerospace s’organise autour de 4 piliers clés pour la transformation numérique de Thales : la connectivité, le big data, l’intelligence artificielle et la cyber sécurité. Par ailleurs, Airstar Aerospace apportera son savoir-faire en matière de structures souples dédiées au spatial ou dans les solutions de ballons captifs de surveillance et d’observation.

stratobus protoype

La prouesse technologique mérite d’être soulignée : elle est si novatrice que Thales Alenia Space a développé une branche dédiée. Airstar Aerospace permet d’apporter sa solution de conception d’enveloppes en textile polymère, « le plus performant, le plus léger et le plus résistant au monde, capable de porter plus de 10 tonnes sur un tissu aussi fin qu’une feuille de papier », relate Romain Chabert, Directeur Général de la PME dans les colonnes de Sciences et Avenir. Une matière qui doit être à la fois étanche et ultrarésistante : dans la stratosphère, il faut pouvoir résister « aux rayonnements cosmiques, aux rafales […], aux gaz oxydants ». Vaste programme !

Côté carburant, Stratobus fonctionnera à l’énergie solaire, qui sera stockée la journée pour permettre son fonctionnement nocturne.

Un premier prototype de vol devrait voir le jour à l’horizon 2020. A l’heure où certains rêvent déjà de Mars, d’autres préfèrent la stratosphère pour mieux surveiller la Terre. Si les caméras de surveillance vous donnaient des sueurs froides, imaginez l’ampleur de ce dispositif qui gravitera à 20km au-dessus de nos têtes, pour des missions de 5 ans…

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.