premium 1
premium 1 mobile
sustainnatural

Le préservatif devient vegan

L'ADN
Le 28 févr. 2017

Une startup américaine crée un préservatif durable dans l’esprit vegan. Bonus, il est issu du commerce équitable, écologique, et sans substances cancérigènes.

2016 a vu naître LELO, une préservatif inspiré du biomimétisme et indéchirable ; 2017, voit naître Sustain Natural, un préservatif dénué de substances animales, preuve que le mode de vie vegan n’affecte pas que la nourriture et qu’il se décline à toutes les sauces. C’est l’idée de la startup qui commercialise de nombreux produits à la fois respectueux des animaux, de l’environnement… et des vagins.

« Plus de 20 millions de femmes aux Etats-Unis n’ont pas accès aux soins de santé reproductifs »

Sustain Natural est animé par une mission : aider les femmes à prendre soin de leur corps. C’est pourquoi l’entreprise reverse 10% de ses bénéfices aux associations de santé pour femmes. Pour ne rien gâcher, tous les produits sont issus du commerce équitable. Sustain Natural utilise toujours du latex pour ses préservatifs car il n’est pas contraire à l’éthique vegan. La matière vient d’une plantation indienne de caoutchouc alimentée par des panneaux solaires. La marque privilégie par ailleurs les produits bio.

« Nous créons des produits garantis sans toxines et substances cancérogènes, présentes dans la plupart des préservatifs, tampons et lubrifiants »

La marque a effacé toutes traces de nitrosamines, composés chimiques cancérigènes, de ses produits.

Mais qui dit véganisme dit marché de niche : l’entreprise a dû s’autofinancer par manque d’investisseurs. Le marché des contraceptifs a des habitudes de consommation déjà bien précises, qui ne sont pas forcément faciles à modifier.

Par ailleurs, et pour aller plus loin, la startup se diversifie et lance d'autres produits, notamment des tampons dont la composition est totalement retravaillée : une véritable avancée, lorsque l'on sait que ces-derniers peuvent causer jusqu'à l'amputation, notamment à cause des produits toxiques qui les composent...

Le véganisme divise, certains plaident pour une révolution et un changement des mentalités, lorsque qu’autres se moquent de ce qu’ils considèrent comme une simple mode.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.