premium 1
premium 1
speechless

Le soutien aux entrepreneurs doit aller au-delà des discours inspirants

Le 16 oct. 2018

Au cours de cette compétition d'innovation, les invités prestigieux ne se contentent pas de venir prodiguer leurs conseils. Ils s'engagent auprès des participants. 

« Vous êtes des générateurs d’espoir. Continuez d’être intelligents ensemble » lance Guy Cormier, président du Mouvement des Caisses Desjardins, à l’intention des participants du Coopérathon. Cette compétition d’innovation créée au Québec est organisée pour la première fois en France par la BRED du 26 Septembre au 30 octobre 2018.

C’est désormais un rendez-vous incontournable. En marge de chacun des sprints hebdomadaires, les organisateurs aménagent un moment d’échange avec des invités de marque. Qu'ils soient partenaires ou non de la manifestation. En parallèle, les mentors se tiennent à la disposition des participants. Ils les aident à bâtir leur projet, du moins à challenger leurs concepts. La combinaison de ces interventions permet d’instaurer un dialogue. Mais aussi de livrer des éléments utiles et activables immédiatement.

« Vous pourriez tous être en train de faire autre chose ce samedi, mais vous avez décidé de votre propre chef, sans rémunération, sans avantage personnel, de venir travailler avec des gens qui vous sont inconnus – du moins au début- pour bâtir un monde meilleur. Vous pouvez être fiers de vous », complète Guy Cormier, en visite en France ce 6 octobre 2018 en compagnie de Lucia Baldino, directrice générale Europe de Desjardins.

A sa suite, Olivier Klein, directeur général de la BRED rappelle l’engagement de la banque qu’il dirige, dans le Coopérathon en particulier et dans la société civile en général. « C’est avant tout parce qu’on partage des valeurs communes qu’on s’est engagés à importer le Coopérathon en France ». Avant de citer Alphonse Desjardins le fondateur des Caisses Desjardins : « L’union fait non seulement la force mais aussi le bonheur. »

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin »

Au micro, Olivier Klein défend l’image d’une « banque sans distance ». Une banque qui place l’ancrage territorial parmi ses priorités et dont les clients sont aussi actionnaires. A ses côtés, Michel Roux président de la fédération nationale des banques populaires, Olivier Lendrevie Directeur Général Adjoint de la BRED et Simone de Oliveira directrice des systèmes d’information. Une délégation impressionnante, à la mesure des moyens déployés par la BRED lors de ce Coopérathon.

Tour à tour, Guy Cormier et Olivier Klein ont tenu à préciser que les projets qui verraient le jour au cours de cette compétition étaient appelés à durer, qu’importe s’ils remportaient ou non la compétition. Pour cela ils pourraient être accompagnés financièrement par la banque. Le Président des Caisses Desjardins se veut encore plus explicite : « Votre projet va surement commencer ici en France. Mais si un jour vous voulez l'exporter en Amérique du Nord via le Canada, nous vous y aiderons ».

Ce Samedi 13 Octobre, c’est à un autre partenaire de la BRED dans le cadre de ce Coopérathon de prendre la parole devant les participants. Thomas Derichebourg, président de Derichebourg Environnement est venu apporter son soutien assorti d'un mot d’encouragement. En toute bienveillance et avec l’enthousiasme communicatif qui le distingue, il rappelle l’adage « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

Dans les couloirs du Cargo les jours de Coopérathon, il n’est pas rare non plus de croiser Fabrice Haccoun CEO d’Advanced Schema, le partenaire Santé. Ainsi que Didier Chabaud, le directeur de la Chaire Entrepreneuriat Territoire et Innovation (ETI) à l’IAE Paris Sorbonne Business School. 

Les startupers ouvrent leurs boîtes à outils 

Mais l’évènement fait surtout la part belle aux startupers. Ceux-ci prennent la parole tous les samedis matin en début de journée avant de lancer le « sprint ». A cette occasion, ils ne se contentent pas de livrer un speech inspirant, mais révèlent de véritables secrets de fabrication, voire des pans entiers de leur stratégie. Après Morgane Soulier, fondatrice de Feeleat le 29 septembre, Vianney Vaute co-fondateur et CCO de BackMarket le 6 octobre. Ce samedi 13 octobre, c’est le tour de Geoffroy de Reynal DG de Iglou.fr d’intervenir. Bien sûr, il ne déroge pas à la règle. Il livre un témoignage qui fourmille de pistes concrètes, et de tuyaux réellement utiles au moment de se lancer.

Au cours de la journée, les mentors prennent le relais. Ils circulent de table en table pour venir apporter leur expertise sur tel ou tel point particulier. Ces professionnels en exercice sont appelés à rester discrets, jusqu’à un certain point. Ils sont issus d’entreprises du secteur et notamment de la BRED. Mais comme le rappelle une facilitatrice « Eux aussi prennent sur leur temps libre pour venir aider. Donc si vous avez une question, mieux vaut la poser aujourd’hui. Plutôt que d'essayer de leur envoyer un mail dans deux jours ».

Toutes ces personnes ressources partagent l’enthousiasme des participants. Ils sentent à leur contact cette émulation, cette envie de progresser, de parvenir à un résultat. C’est une véritable communauté qui se soude dans cette dernière ligne droite. Car déjà le dernier sprint est en vue, le samedi 20 octobre cette fois au siège de la BRED. Avec des événements prévus tous les soirs de la semaine suivante, jusqu’à la grande finale, à L’Elysée Montmartre le 30 octobre.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.