habillage
premium1
actu_25031_vignette_alaune

Dans la peau d’un schizophrène

Le 29 avr. 2015

Afin de mieux appréhender les tourments de la maladie, le projet Mindscape propose une expérience bluffante basée sur la réalité virtuelle.

Viscira s’est associé à Oculus Rift sur ce projet. L’agence qui fournit du contenu digital à diverses industries de santé, a imaginé un scénario banal : celui d’une personne se rendant à un entretien d’embauche et obligée de prendre l’ascenseur pour s’y rendre. Une promenade de santé pour le commun des mortels, sauf que dans ce cas précis, le personnage principal souffre de schizophrénie : l’ascension jusqu’à la salle d’entretien se révèle alors un véritable parcours du combattant.

Impossible à comprendre pour celui qui ne connait pas la maladie et c’est en ce sens que le projet Mindscape a été mené : proposer à un sujet sain d’endosser un casque Oculus Rift en même temps que les souffrances mentales d’un schizophrène, afin de mieux comprendre le mal dont il souffre. Une correspondante du Daily Dot a tenté l’expérience : elle raconte son calvaire tandis que dans l’ascenseur, elle entendait des voix étranges qui, comme sorties de nulle part, chuchotaient. Elle décrit la manière dont les regards se figent de colère et le malaise qui grandit.

 

Une expérience qui l’a profondément troublée tant elle semblait réelle. Hallucinations, pensées désordonnées, délires, entre autres symptômes… L’objectif de Minscape est de mieux comprendre la souffrance réelle de ces malades et expliquer, notamment, pourquoi leurs démarches ont la plupart du temps du mal à aboutir. Il ne s’agit pas de l’utiliser pour diagnostiquer ou aider à traiter les symptômes de la schizophrénie, mais plutôt d'éduquer les gens qui en méconnaissent les rouages. En 2011, Viscira avait réalisé une simulation permettant d’incarner une personne souffrant de troubles de la vision du fait de tâches formées sur l’œil.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.