premium 1
premium 1 mobile
actu_27272_vignette_alaune

Comment créer sur TUMBLR ?

Le 9 juill. 2015

David Hayes, directeur de la stratégie créative chez Tumblr, travaille avec les communautés d’artistes, avec les marques sur leurs stratégies de contenus ou encore avec les festivals. Interview.

En janvier dernier vous avez lancé « The Creatrs Network ». Pouvez-vous nous en dire un mot ?

C’est un réseau d’artistes qui travaillent différentes formes. Sur Tumblr vous n’êtes pas régis par un format en particulier au contraire d’autres plateformes qui se limitent souvent à quelques formats. Nous pouvons donc nous vanter d’avoir le réseau le plus diversifié d’artistes. Ce qui explique notre succès. Nous avons eu l’occasion de travailler sur une trentaine de projets pour les plus grandes marques et de grands événements comme le SXSW, les Oscars, la Fashion Week… Les choses fonctionnent bien pour l’instant. Les artistes sont libres, et sont donc épanouis. Les marques, elles, reçoivent des contenus de haute qualité.

 

Quelles sont les tendances créatives sur Tumblr ?

Il y en a une qui n’est pas « nouvelle » mais qui n’a pas encore décollé comme je sais qu’elle le fera : les cinemagraphs. A contrario des GIFs qui sont basés sur un concept de répétition très rapide, les cinemagraphs sont fixes et bougent lentement. On est face à des peintures avec des détails aussi simples que des clignements d’yeux qui viennent apporter un léger mouvement. Ce qui qui donne un univers très haut de gamme, avec une image que l’on veut conserver, collectionner. Je pense que ce format va connaître une véritable explosion sur tous les sites, pas uniquement sur Tumblr.

La deuxième tendance pourrait être autour des vidéos très courtes. Beaucoup de personnes quittent les vidéos en étant découragé par la longueur de ces dernières. Nous avons pu remarquer que sur Tumblr, les courtes vidéos sont les formats qui progressent le plus. 15 secondes est pour moi le format idéal d’une vidéo courte. Vous pouvez monter jusqu’à 1 minute mais vous perdrez les gens. Un format entre 15 et 30 secondes deviendra « collectionnable » sur les blogs, il incite à être vu en boucle. Les formats qui dépassent les 30 secondes sont très rarement revus ou sélectionnés, ils disparaissent. Rares sont les personnes qui « collectionnent » sur Youtube par exemple. 

 

Quels secteurs utilisent le plus cinemagraph ?

On retrouve beaucoup ce format dans la mode et la cuisine. La cuisine est un exemple intéressant car cela permet de rendre moins « chaotique » la mise en scène de la recette et du plan de travail.

Des marques comme GE utilisent également ce format pour mettre en scène l’air, le vent, la fumée…

Pour les particuliers on remarque que la réalisation de portrait fonctionne bien. Vous réalisez votre cinemagraph et vous le mettez sur un écran digital dans votre maison. C’est beaucoup plus impactant et attractif que l’historique photo de mariage.

 

Travaux de Daria Khoroshavina.

On a souvent une vision des contenus qui sont très vite tendances et disparaissent tout aussi vite sur TUMBLR. Partagez-vous cette vision ?

J’ai la vision opposée. Tumblr est à la base de beaucoup de tendances. Avant que ces dernières deviennent populaires et durent sur des médias plus mainstream. Prenez l’exemple de la robe bleue  qui a démarré sur Tumblr avant que des sites comme Buzzfeed ne se l’approprient. Regardez la durée de vie des contenus sur les autres réseaux sociaux : sur Twitter, elle est de moins d’une heure, Facebook, moins d’une semaine, sur Tumblr, on constate une durée de vie de plusieurs mois.

Comment les marques doivent-elles penser leur présence sur Tumblr ?

Premièrement, il faut envisager Tumblr comme votre site Internet. Tumblr ne doit pas être envisagé comme une extension mais comme un hub qui centralise toutes vos activités sociales.

Du coté création de contenu, travailler avec nous ou des artistes Tumblr identifiés est très rentable.

Il ne faut pas envisager votre présence comme de la publicité mais comme si vous étiez un média natif. Tout le système de Tumblr repose sur des micro-communautés. Vous avez par exemple toute une communauté autour des barbes. L’UGC (User Generated Content) est loin d’être bas de gamme, je parle ici de personnes qui ont un sens esthétique élevé, qui cherchent à faire des contenus de qualité. Vous avez également une communauté autour des lits ! L’une de mes favorites qui génère des centaines de milliers d’engagements. Cette communauté représenterait une opportunité unique pour une marque comme IKEA…

Avez-vous un exemple de marque qui fait une bonne utilisation de la plateforme ?

Une marque comme Trolli est un bon exemple (weirdlyawesome.com). Ils ont réussi à mettre leur produit au centre en l’accessoirisant de diverses façons. Ils s’amusent de leur produit et s’en servent pour réaliser des gags. 

Qu’en est-il des contenus rédactionnels ?

Nous avons une très forte communauté de poètes, et d’écrivains. Nous avons d’ailleurs amélioré l’expérience rédactionnelle sur Tumblr. Nous avons plus d’une centaine de Tumblr qui ont été sont devenus des livres, dont certains sont devenus des best seller du NY Times. De nombreux journalistes utilisent leur Tumblr, pour poster tous les contenus qui sont refusés par leur rédaction. Nous avons donc une relation très forte avec le texte.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.