Advertisement
premium2Advertisement
premium1
premium1
actu_29137_vignette_alaune

Des semelles 3D en plastique récupéré en mer par adidas

Le 8 déc. 2015

adidas dévoile la première semelle de chaussure imprimée en 3D à partir de matières plastiques issues des océans. Une innovation en partenariat avec Parley for the Oceans pour la COP21.

Il ne s’agit pas de la première création du genre pour l’équipementier sportif : à l’occasion du Siège des Nations Unies, adidas et Parley for the Oceans avaient célébrés leur partenariat dans l’environnement avaient présentés la première chaussure au monde entièrement constituée de produits recyclés des océans. Hier, adidas et Parley for the Oceans ont présenté un concept de chaussure novateur ; la semelle de chaussure imprimée en 3D à partir de matières plastiques issues des océans. Cette innovation vient démontrer comment l’industrie peut repenser la conception de ses produits et contribuer à diminuer la pollution des océans. La chaussure est constituée d’une partie supérieure faite avec du plastique provenant des océans et une semelle qui l’utilise l’impression 3D avec du polyester recyclé des filets. La chaussure a été dévoilée lors de la conférence de presse en préambule d’un événement organisé par Parley for the Oceans et intitulé “Parley for the Oceans x COP21 - Oceans. Climate. Life.”

 

En tant que membre fondateur, adidas soutient Parley for the Oceans dans ses efforts en matière d’éducation et de communication, mais aussi dans son programme Ocean Plastic (A.I.R., Avoid, Intercept, and Redesign, traduit Eviter, Intervenir, Re-Designer) dont l’intention est d’éradiquer la pollution des océans par les plastiques. Depuis que le partenariat a été annoncé en avril 2015, adidas a mis en place des actions concrètes dans ce domaine, comme par exemple :


Le Groupe adidas a annoncé qu’il éliminera progressivement l'utilisation de sacs en plastique dans ses propres magasins.
La suppression progressive a déjà commencé et sera totale à la fin du premier trimestre 2016.

Avec son partenaire COTY, la marque stoppera également l’utilisation des microperles en plastique dans tous ses produits de soin du corps au 31 décembre 2015. L'entreprise a d’ailleurs arrêté d’utiliser des bouteilles en plastique pour les réunions de son siège social à Herzogenaurach, Allemagne.

 

En novembre 2015, un groupe de 20 salariés a participé à un programme unique de la Parley Ocean School alliant des apprentissages de l’activisme océanique avec des activités en milieu marin. Les salariés ont récolté des débris de plastique recouvrant des zones côtières, avec les experts de Parley Talks les échanges leur ont permis de s’informer sur l’état des océans ; faisant désormais d’eux des ambassadeurs Parley. L’entreprise étudie actuellement l’extension de cette initiative à un plus grand nombre de salariés.

Sylvie le Roy - Le 8 déc. 2015
premium2
premium1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.