premium 1
premium 1
actu_1409_vignette

Ville de Paris // Uraca

Le 2 nov. 2009

Pour sensibiliser les Parisiens aux dangers du blanchiment de la peau, la Ville de Paris lance, dès le 4 novembre, une campagne sans précédent.
L'usage répété de produits éclaircissants pour la peau est un véritable problème de santé publique. Environ 20% des femmes d'origine africaine habitant à Paris utiliseraient des produits éclaircissants aux effets particulièrement nocifs pour la santé. Au-delà des dégradations physiques très importantes qu'ils entraînent, ces produits sont aussi responsables de lésions sévères et de pathologies graves (diabète, hypertension, cancer cutanée...).

 

Face aux dangers causés par ces produits, dont l'usage est de plus en plus répandu au sein de la communauté afro-antillaise, la Ville de Paris se mobilise.

 

Jean-Marie Le Guen, adjoint chargé de la santé publique et des relations avec l'AP-HP, en collaboration avec URACA (association d'information et de prévention sanitaire et sociale en direction des populations africaines), lance, dès le 4 novembre, une campagne d'information et de sensibilisation sur les dangers de l'utilisation de produits éclaircissants dans les quartiers principalement touchés (18e, 10e et 19e) :

 

 

Différents supports seront diffusés : des affiches percutantes, une bande dessinée
« Beauté d'Ebène » à destination du public jeune et un fascicule pédagogique
« l'éclaircissement de la peau c'est quoi ? »

- le film « Blanchir : une affaire pas très claire » sera projeté à l'auditorium de l'Hôtel de Ville, le mardi 3 novembre à 18h, suivi d'une table ronde proposée par Ian Brossat.

 

Date et lieu de l'événement :
Mardi 3 novembre à 12h15µ
Centre musical FGO Barbara - 1 rue Fleury (18e)

 

Personnalités présentes :
Jean-Marie Le Guen, adjoint chargé de la santé publique et des relations avec l'AP-HP
Daniel Vaillant, maire du 18e
Roger Madec, maire du 19e
Olga Trostiansky, adjointe chargée de la solidarité, de la famille et de la lutte contre l'exclusion, conseillère d'arrondissement du 10e chargée de la santé
Dr Petit, dermatologue à l'hôpital Saint Louis
Dr Agnès Giannotti, directrice d'URACA

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.