actu_3092_vignette

Marais criminels // Curiouser

Quand le cinéma français indépendant se lâche sur la Toile, ça fonctionne : la promotion des "Marais criminels", un road-movie français.

Quand on pense "cinéma français indépendant", on ne pense généralement pas "lancement original qui buzze", mais plutôt "projection presse, RP et site web classiques", i.e un dispositif de communication traditionnel qui est tout sauf rompu aux techniques de marketing digital.

Mais pourquoi ne pas tenter de sortir des sentiers battus du genre, et ce, même quand le film en question est loin de rivaliser avec les budgets communication des blockbusters français ?

C'est à cet exercice que Curiouser, laboratoire de communication digitale, s'est prêté pour le film "Les marais criminels", et ce via deux opérations événementielles, toutes deux pensées en tant que véritables prolongements de l'histoire du film, sur le web et dans la vraie vie.


* Online : la carte de la cavale

Les deux héroïnes du film traversent de nombreux lieux et sillonnent notamment toute la région des marais poitevins. Il y a donc une véritable composante géographique dans le film qui permet de découvrir celui-ci, sans pour autant déflorer le scénario. C'est ainsi que, à l'aide de photos et de répliques issus du film, Curiouser a construit une carte dédiée, reprenant le trajet des deux filles, et ouverte à l'exploration de chacun : une carte qui a permis de nourrir une communauté active sur Facebook (1250 fans) et localement, dans les départements où le film a été tourné.


* Offline : la traque parisienne

Puisant à la fois dans le genre du spin-off et dans les techniques du street marketing, la deuxième opération de Curiouser s'est déroulée le dimanche 21 février, avec la complicité de deux des acteurs du film.

Ces derniers, incarnant leur propre personnage de "méchant", interpelaient les passants parisiens en prétendant être à la recherche de deux filles, qui ne sont autres que les héroïnes du film. Laissant les passants interloqués et parfois un peu inquiets, un des acteurs leur remettait alors sa carte de visite, qui agissait comme "reveal" en dévoilant le caractère fictionnel de toute l'opération. L'intégralité des scènes ont été filmées et une compilation des meilleures a été diffusée sur Internet.

L'opération a été relayée par de nombreux blogueurs (dont Tuxboard.com, Gaduman.com, Coupsdepub.com)

Le film, qui vient de recevoir un accueil très positif à La Rochelle le 24 février, sort officiellement aujourd'hui, et il a déjà sur la Toile tout un matelas de prises de parole, venant d'une cible qui ne se serait pas spontanément intéressée au cinéma français indépendant. Peut-être est-ce pour ce dernier l'avènement d'une ère nouvelle en termes de communication ?

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.