actu_3120_vignette

Cnac // Draft FCB

Le comité national anti-contrefaçon (CNAC) a lancé une campagne test pour appuyer la lutte anti-contrefaçon avec un nouveau discours.
Le CNAC a choisi de sensibiliser le grand public en empruntant les codes et la tonalité des réclames des années 60, et mettant en scène des criminels de tous ordres présentant fièrement leurs produits contrefaisants : une basket de dernier cri, une montre de luxe, et un parfum, le tout appuyé par un texte qui a pour but de casser la légende qui veux que majoritairement les articles de luxe se trouvent concernés par la contrefaçon.

Le but de cette campagne signée par le CNAC : faire passer le message que « La Contrefaçon finance le crime organisé » afin de mettre clairement en évidence le lien financier évident qui existe entre les nombreux produits de contrefaçon vendus en France et à l'étranger et le financement de filières maffieuses qui en sont à l'origine et cela afin de sensibiliser le consommateur au moment où il réalise ce type d'achat qui n'est donc pas « anodin »

Ce lien entre les organisations criminelles et les produits de contrefaçon est aujourd'hui bien établi. Et pourtant, il est très peu connu du grand public.

Ce test, voulu par Bernard Brochand Président du CNAC, visait à voir comment les gens réagiraient à une telle approche innovante car plus impactante.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.