habillage
premium1
premium1
Ils font Shifter l'époque
Arnaud Pagès - Le 12 mai 2021
Portrait de Pascale Giet
© A.Detienne-CAPA Pictures

Portrait de Pascale Giet, Executive Vice President communication du Groupe Transdev

Pascale Giet a occupé des fonctions de directrice de la communication et du développement durable chez Europ Assistance puis au sein du Groupe Rexel dont elle a créé la Fondation. Aujourd'hui EVP communication du Groupe Transdev, premier groupe de transport public au monde, elle promeut une approche humaine du travail en équipe afin d'accompagner le développement d’une mobilité toujours plus durable au sein du leader du transport décarboné.

L’ADN Le Shift est né d’une volonté de vous inviter à vivre ce que nous vivons en tant que média : vous connecter à ces pôles d’énergie de l’époque, initier les rencontres, faire naître d’authentiques conversations, et créer des relations durables. Aujourd’hui, en pleine crise sanitaire mondiale, nous avons besoin plus que jamais de créer du lien, de nous rencontrer et de vous présenter celles et ceux qui pensent et font le monde de demain. Un portrait, une rencontre.

 

Quelle est votre vision du changement ?

Pascale Giet : Ce qui caractérise mon parcours, c'est que j'ai toujours opéré dans le cadre de créations de postes ou de transformations d'entreprises. Très tôt, j'ai mis mon énergie au service de la responsabilité sociétale et de la réduction de l'impact environnemental. J'ai toujours été animée par la recherche de sens et de la capacité à transformer les épreuves en opportunités. Depuis mes débuts, j'ai également un grand souci des personnes en tant que telles. Au sein des entreprises, l'état d'esprit dans lequel les équipes travaillent, la recherche du plaisir et de la satisfaction, la joie de faire les choses, sont les moteurs d'un changement positif, à fois collectif et individuel, qui peut avoir un impact sur l'ensemble de la société. En tant que manager, mon mode de fonctionnement a toujours consisté à faire différemment pour explorer des friches constructives et embarquer les collaborateurs dans une énergie créative.

 

Cette notion de bien être au travail est primordiale pour vous ?

P.G. : Aujourd'hui, il n'est plus possible de travailler comme avant. Les lignes sont en train de bouger, et cela fait déjà quelques années que ce mouvement est en marche... C'est une tendance lourde qui touche toutes les générations, et particulièrement les plus jeunes... Cela veut dire que les managers doivent impulser toujours plus d'esprit collectif. Il faut qu'il y ait davantage de liberté pour chacun en s'écartant le plus possible d'un fonctionnement hiérarchique et conventionnel. C'est ce qui fait que la confiance se crée, et, dans la confiance, tout le monde est plus efficace et plus heureux.

 

Du fait de vos fonctions, vous êtes également au cœur des enjeux de mobilité...

P.G. : La mobilité est une des conditions de la liberté. Nous voulons permettre à chacun de se déplacer chaque jour en toute confiance grâce à des solutions sûres, efficaces et innovantes au service du bien commun. C'est notre raison d'être. Nos offres de tramways, de métros ou de trains 100% électriques sont par définition respectueuses de l’environnement et nous avons par ailleurs le plus grand parc de bus électriques d’Europe, ainsi qu’une flotte de bus à hydrogène, biocarburants, hybrides…  Nous travaillons sur un nouveau paradigme du transport à l'échelle mondiale qui intègre l'impact de la crise sanitaire, à savoir un plus grand usage du vélo et de la marche par les particuliers... A terme, nous souhaitons voire émerger partout une mobilité à la fois durable, sans impact sur l'environnement, et inclusive, afin de réduire la fracture sociale. Une mobilité qui sera également synonyme de sécurité sur tous les plans... Changer la façon dont les gens se déplacent contribue à changer la société. 

 

Votre grand projet pour 2021 ?

P.G. : Nous allons poursuivre nos engagements sur plusieurs partenariats qui visent à rendre la ville plus inclusive et plus verte, et qui mettent également l'accent sur la diversité... Ce sont des projets que nous allons amplifier cette année. Au niveau personnel, je souhaite rester en mouvement. Quand on se met en mouvement, les choses viennent à soi. Je veux rester dans cette dynamique.

 

Pascale Giet est membre de L’ADN Le Shift.
Vivez des expériences imaginées par L’ADN, et construisez votre réseau d’acteurs du changement.
Vous êtes l'un d'entre eux et souhaitez rejoindre le collectif ?
Découvrez le programme de l’année et écrivez-nous ici pour nous faire parvenir votre candidature !

Arnaud Pagès - Le 12 mai 2021
À lire aussi
premium2
premium2