habillage
premium 1
premium 1
Ils font Shifter l'époque
Arnaud Pagès - Le 2 juin 2020
Portrait de Béatrice Castaing de Longueville
© DR

Portrait de Béatrice Castaing de Longueville, directrice générale de l'APM

Grâce à une solide connaissance du monde de l’entreprise, acquise pendant dix ans passés à accompagner les entrepreneurs dans leurs mutations, Béatrice Castaing de Longueville a été nommée à la direction générale de l'APM il y a deux ans. A la tête de cet écosystème entrepreneurial unique, elle aide les dirigeants à faire évoluer leurs pratiques pour adapter les entreprises aux enjeux d'aujourd'hui et de demain.

L’ADN Le Shift est né d’une volonté de vous inviter à vivre ce que nous vivons en tant que média : vous connecter à ces pôles d’énergie de l’époque, initier les rencontres, faire naître d’authentiques conversations, et créer des relations durables. Aujourd’hui, en pleine crise sanitaire mondiale, nous avons besoin plus que jamais de créer du lien, de nous rencontrer et de vous présenter celles et ceux qui pensent et font le monde de demain. C’est pour cette raison que nous avons souhaité publier, en cette période inédite, les portraits des premiers membres de L’ADN Le Shift. Un portrait, une rencontre.

 

Qu'est ce que l'APM ?

Béatrice Castaing de Longueville : L'APM est un réseau professionnel qui a 32 ans d'existence. Nous réunissons 8200 dirigeants au sein de 400 clubs répartis dans 34 pays. Chaque club est constitué d'une vingtaine de membres. Notre vocation est de les inspirer et de les informer pour qu'ils agissent en conscience. Nous avons 400 experts qui interviennent 9 fois par an auprès d'eux pour approfondir au maximum un sujet pendant une journée entière. Nous favorisons le partage d'expériences et d'idées pour que chaque dirigeant puisse réfléchir à la façon dont il prend des décisions au sein de son entreprise et à l'impact que celles-ci peuvent avoir.

 

Comment transformez-vous les pratiques managériales ?

B.C.L. :  Nous ne sommes pas une école de pensée. Nous sommes une école de questionnement. Nous ne disons jamais aux dirigeants ce qu'ils devraient faire. Nous leur proposons toutes les informations et les avis possibles sur différents sujets en lien avec leur activité pour qu'ils puissent se forger une opinion et prendre les bonnes décisions. Beaucoup de nos adhérents sont à la tête de PME et d'ETI. Ils sont donc aux manettes. La façon dont ils agissent a un impact énorme sur leur entreprise. Ce sont généralement des personnes engagées qui sont à l'origine d'initiatives sur leurs territoires pour faire bouger les lignes. Ce que l'on voit évoluer le plus, c'est l'importance de la responsabilité sociétale pour un avenir durable. C'est d'ailleurs notre objectif prioritaire pour les 10 ans à venir car nous pensons que c'est la durée nécessaire pour développer des solutions sur le long terme.

 

Comment faire encore mieux ?

B.C.L. :  Notre responsabilité, c'est d'aider les entrepreneurs à penser le monde de demain en faisant bouger leurs barrières mentales et à y agir en étant aligné sur leurs valeurs et leurs talents. Pour ce faire, nous nous appuyons sur la mise en réseau globale à travers notre communauté de communautés. C'est une ressource extraordinaire pour que les dirigeants puissent échanger de manière pratique. Et nous sommes actuellement train d'évoluer pour devenir un laboratoire d'initiatives. Nous avons des groupes de travail qui émergent dans différentes régions du monde pour réfléchir de manière concrète à ce que les dirigeants vont devoir changer et à la meilleur façon de s'adapter au réchauffement climatique. 

 

Comment aidez-vous vos membres pendant cette période si particulière ?

B.C.L. : C'est à la fois une catastrophe sanitaire et une réelle opportunité de changement. Depuis le début de la crise, nous sommes mobilisés avec une quarantaine de salariés en télétravail. La première chose que nous avons faite, c'est de prendre soin les uns des autres. Nous nous sommes occupés des animateurs pour qu'ils puissent prendre soin des entrepreneurs. Nous les avons formés pour qu'ils soient à l'aise avec le distanciel. Nos 400 experts ont mis en place des sessions virtuelles pour échanger sur la réalité de ce que nous vivons et sur la compréhension que nous pouvons en avoir, ainsi que plusieurs webinars. Ils leur apportent des points de vue sur cette bascule que nous vivons et sur ce qu'elle rend possible. Quelles sont les choses que l'on doit absolument faire différemment ? Beaucoup d'entrepreneurs envisagent de revoir entièrement leur modèle. Nos barrières mentales ont avancé. Les choses impossibles deviennent possibles. C'est le propre des crises.

 

Cette crise illustre-t-elle l' incapacité des entreprises à anticiper ?

B.C.L. : C'est une grande grande leçon d'humilité pour tous les dirigeants mais aussi pour l'ensemble de la population. Sans doute parce que ce n'est pas un cygne noir. Les scientifiques nous ont alerté sur le risque d'une crise sanitaire mondiale lié à une pandémie. Nous avons une incapacité réelle à penser que le système avec lequel nous fonctionnons peut s'arrêter. Je pense que ce sont nos barrières mentales qui empêchent cela. Un entrepreneur doit anticiper sans cesse dans son champ d'action, que ce soit pour éviter les ruptures de stock ou surveiller l'évolution de son marché. C'est une composante essentielle de son activité. Il ne s'agit donc pas d'un défaut d'anticipation mais bien d'une barrière mentale. C'est d'ailleurs cette incapacité à penser un monde différent qui nous empêche de prendre pleinement la mesure des changements climatiques et des risques qui y sont liés. Continuer comme avant serait provoquer d'autres catastrophes. Eveiller la conscience des dirigeants est donc une opportunité pour transformer le monde et la société dans le bon sens. 

 

Béatrice Castaing de Longueville est membre de L’ADN Le Shift - le collectif des Nouveaux Mutants.
Vivez des expériences imaginées par L’ADN, et construisez votre réseau d’acteurs du changement.
Vous êtes également un acteur du changement et vous souhaitez rejoindre le collectif L’ADN Le Shift ?
Découvrez le programme de l’année et écrivez-nous ici pour nous faire parvenir votre candidature !

Arnaud Pagès - Le 2 juin 2020
À lire aussi
premium2
habillage