habillage
premium1
habillage
actu_26258_vignette_alaune

Ouishare Fest : festival de partage d'idées

Le 6 mai 2015

Du 20 au 22 mai prochain se tiendra le Ouishare Fest. Pendant 3 jours, 180 speakers de 50 nationalités différentes échangeront autour de l’économie et la consommation collaborative. L’ADN est heureux d’être partenaire de l'événement. Interview de Marc-Arthur Gauthey et Asmaa Guedira, "Connectors" chez Ouishare.

Qu'est-ce que le Ouishare Fest ?

Marc-Arthur Gauthey : C'est un festival né d’une communauté de gens passionnés par l’économie et la consommation collaborative. Notre vocation est de connecter les personnes d’univers différents, c’est d’ailleurs pour cela que nous nous appelons des « Connectors ». Les événements ont toujours été dans notre ADN pour connecter les personnes. Ce mix nous a conduit à l’idée du Festival. On nous a souvent pris pour un lobby mais Ouishare est avant tout un espace de rencontres et de discussions.

Il y a beaucoup d’événements sur l’innovation qui sont très souvent techno et business. Avec le Ouishare Fest, on vise un événement qui est à la fois entrepreneurial, business, philosophique, social… et festif !

 

Comment est-il organisé ?

Asmaa Guedira : Le programme est co-créé avec la communauté.

Les événements se dérouleront au sein de 4 espaces :

-       L’espace cirque et l’espace studio dans lesquels se dérouleront  keynotes et panels

-       L’espace camp qui sera dédié aux workshops avec des workshops innovants en lien avec les 12 thématiques

-       Le floating fest dans lequel se mènera des ateliers d’introspection, de méditation, de yoga…

 

Cette année vous êtes sur le thème du « LOST IN TRANSITION ». Pouvez-vous nous en dire un mot ?

M-A. G. : Le mot transition est familier, il est beaucoup utilisé par les médias, les entreprises… finalement on est tous perdu face à ce terme de « transition ».  L’idée est d’inviter les personnes à parler des sujets qui fâchent, qui nous inspirent dans cette phase de transition. C’est un peu anti-marketing comme terme, personne n’aime admettre être perdu.

 

Qui sont vos coups de cœur en termes de speaker cette année ?

M-A. G. : On essaye de varier les profils pour trouver de nouveaux thèmes et de nouveaux angles. Ce qui n’est pas évident pour convaincre le public. On préfère souvent venir voir et écouter un grand nom que l’on connaît comme Mark Zuckerberg, plutôt que des inconnus aux points de vue innovant ou différents. Ce qui est paradoxale avec les attentes de « nouveauté » de notre public.

A.G. : Sur chaque thématique traitée au Ouishare Fest nous avons un référent : politique, environnemental, social, business, tech, décentralisation…

J’ai personnellement un coup de cœur pour Pia Mancini. Cette Argentine, activiste, avait initialement conçue une application pour favoriser le débat public et l’engagement politique. Le questionnement des gouvernements par le prisme de cette application l’a conduite a fondé le Partido De La Red.

Lisa Gansky, auteure de The Mesh sera présente. Elle apporte énormément aux différents débats.

M-A. G. : Jeremiah Owyang sera également présent avec encore une autre approche, plus corporate et business sur la façon de travailler avec des entrepreneurs innovants. Les profils sont vraiment très différents. Le seul dénominateur commun est la façon qu’ils ont d’exploser les systèmes établis.

A.G. : Le Ouishare Fest est une matérialisation de cette ouverture et de cette diversité. Pionniers, entrepreneurs, activistes, startupers personnes en transition personnelle…

M-A G. : Le lieu est fait pour que les gens se rencontrent. Il n’y a pas de carré VIP. Les speakers reviennent dans la foule. Il sera très facile de manger une saucisse-frites avec Jeremiah Owyang par exemple. C’est l’esprit que nous tentons d’instaurer pendant le festival.

 

Pour en savoir plus - le programme est disponible ici.

Jeremy Lopes - Le 6 mai 2015