habillage
premium1Advertisement
premium1Advertisement
Fondation Fiminco : nouveau lieu culturel du grand Paris dédié à l’art contemporain
© Martin Argyroglo

Fondation Fiminco : nouveau lieu culturel du grand Paris dédié à l’art contemporain

Le 26 oct. 2020

Ce nouveau quartier culturel made in 9.3 a pour vocation de réunir des résidences d’artistes, des espaces d’exposition et de médiation, des galeries, des structures du spectacle vivant, des artisans d’art, des associations et une salle de spectacles.

Déployée sur 46 000 m2, la Fondation Fiminco réinvestit une ancienne friche industrielle à Romainville, accessible par la ligne 5. Le lieu met à la disposition des artistes, des espaces, des outils et un accompagnement afin de leur permettre de se constituer un environnement de travail.

Accueillir chaque année 18 artistes internationaux et un.e commissaire en résidence

Le premier volet du projet, inauguré en octobre 2019, s’étend sur 11 000 m2, au sein de cinq bâtiments distincts, dont une Chaufferie de 14 mètres sous plafond. La Fondation Fiminco s’est donnée pour mission principale d’accueillir chaque année 18 artistes internationaux et un ou une commissaire en résidence, pour une durée de 11 mois, afin de leur permettre de développer leurs travaux et leurs recherches.

©Martin Argyroglo

Conçue comme un lieu ouvert à tous les publics, la Fondation propose aussi aux visiteurs d'expérimenter la création contemporaine, à travers un programme d’expositions, d’évènements et de rencontres avec les artistes en résidence.

L’expo Negotiating Borders : sensibiliser aux problématiques de la frontière coréenne

L’exposition « Negotiating Borders » (Au-delà des frontières) est gratuite, à voir jusqu’au 31 octobre et propose une sélection d’œuvres qui explorent les questions soulevées par la division de la Corée. L'exposition est déclinée en deux lieux, au Centre Culturel Coréen à Paris et à la Fondation Fiminco.

©Martin Argyroglo

« En 1953, l’armistice de Panmunjom met fin à la guerre de Corée et crée la zone coréenne démilitarisée (DMZ) en ordonnant aux forces coréennes de se retirer sur une zone de 2 km de part et d’autre de la ligne de front. La DMZ est un territoire de 4 km de large sur 248 km de long traversant la péninsule coréenne d’ouest en est, délimité par des clôtures de fils barbelés. Negotiating Borders réunit les œuvres d’artistes, d’architectes et de chercheurs qui confrontent leurs sensibilités et explorent les enjeux de la DMZ à une époque d’espoirs déçus et de mutations profondes des relations internationales »,  Sunjung Kim, commissaire de l’exposition.

©Martin Argyroglo

Anaïs Farrugia - Le 26 oct. 2020
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.