habillage
premium1
premium1
Un homme répare un smartphone
© FXQuadro via gettyimages

L’indice de réparabilité : un indicateur environnemental pour les produits électroniques

Le 11 janv. 2021

Pour sensibiliser les consommateurs à la réparation des produits et lutter contre l'obsolescence programmée, le gouvernement rend obligatoire un nouvel indicateur écologique : l’indice de réparabilité.

Dans le cadre de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, promulguée le 10 février 2020, le gouvernement impose aux fabricants depuis le 1er janvier 2021, d’informer les consommateurs sur la réparabilité des appareils électroniques et électriques. Ce nouvel indicateur, comprenant une note sur 10 et un logo de couleur, devra être communiqué dès l’achat du produit. L'affichage est obligatoire en magasin comme en ligne. La mise en place de cet étiquetage a pour ambition de lutter contre l'obsolescence programmée et le gaspillage en allongeant la durée de vie des objets.

Note de l'indice de réparabilité

Favoriser l'économie circulaire

À ce jour, seulement 40% des appareils électriques et électroniques sont réparés. Coût de la réparation, difficultés pour trouver les pièces détachées, autant d’obstacles qui incitent les consommateurs à jeter des appareils qui pourraient encore fonctionner s'ils étaient réparés. Le gouvernement a annoncé vouloir passer à 60% d’ici cinq ans. Ainsi, certaines catégories d’appareils : smartphones, ordinateurs portables, lave-linges, téléviseurs, tondeuses à gazon bénéficient désormais d’un indice de réparabilité calculé sur la base de cinq critères :

  • Disponibilité de la documentation
  • Démontabilité, accès et outils
  • Disponibilité des pièces détachées
  • Prix des pièces détachées
  • Critère spécifique à la catégorie d’équipements concernée

L’indice sera à terme décliné sur un plus large éventail de produits et, dès 2024, un indice de durabilité avec de nouveaux critères, comme la robustesse d'un produit ou sa fiabilité, devrait compléter cette étiquette.

Un outil éco-citoyen

Selon une logique identique à celle du nutri-score ou de l’étiquette énergie, l'indice de réparabilité vise à sensibiliser les consommateurs et leur permettre de faire leurs choix en connaissance de cause. La note sur 10 est déterminée par le fabricant de l’appareil sur chacun des critères en fonction de grilles de notation définies par le Ministère de la transition écologique.  L’indice de réparabilité est identifiable via une signalétique de couleurs variants du rouge (note inférieure ou égale à 1,9) au vert foncé (note supérieure ou égale à 8).

Ce nouvel indice devrait inciter les fabricants à penser aux critères de réparabilité dès la conception. De quoi satisfaire les consommateurs, puisque selon une étude de l'IFOP, réalisée en mars 2018, 93% des Français s'étaient dit favorables à la mise en place d'un indice de durée de vie pour les appareils électroniques et électriques.

Peggy Baron - Le 11 janv. 2021
À lire aussi
premium 2
premium 2