habillage
Un petit robot blanc
© Alex Knight

La start-up française Whaller, s'engage pour une souveraineté numérique

Le 16 juin 2021

Dans le cadre de la crise sanitaire, le numérique s’est révélé être un enjeu fondamental et a accéléré la prise de conscience face au besoin de solutions numériques souveraines en France et en Europe. Whaller, la start-up française, qui vient réaliser une levée de fonds de deux millions d’euros, propose une solution engagée pour protéger les données personnelles de ses utilisateurs.

Une plateforme de réseaux collaboratifs

Whaller propose un outil qui se démarque des réseaux sociaux traditionnels avec une plateforme sociale et collaborative « Made in France » qui s’adresse aux particuliers (qui peuvent l’utiliser comme réseau social) et aux professionnels (qui l’utilisent comme plateforme de travail collaborative).

D’un simple réseau social individuel à une plateforme collaborative pouvant accueillir plusieurs milliers de personnes, la plateforme permet de construire des réseaux collaboratifs de toutes tailles et de toutes natures et ce, pour tous types de structures : entreprises, administrations, associations, écoles et universités, institutions, ministères, familles. Basée sur un système exclusif de « sphères » étanches, des espaces sécurisés et dédiés de discussion qui permettent de cloisonner, comme dans la vie réelle, les univers professionnels, amicaux, familiaux ou associatifs. Les utilisateurs de Whaller peuvent créer et administrer une infinité de réseaux sociaux à partir d’un seul et même compte.

Whaller, engagée dans la protection des données personnelles

L’incessibilité et la non-exploitation des données personnelles constituent deux principes fondamentaux de la plateforme. La plateforme est fondée sur le « privacy by design and default », qui implique de préserver les données personnelles dès la conception et qui garantit un niveau maximal de protection.

Conformément aux dispositions du Règlement Général sur la Protection des Données européen, Whaller assure la sécurité et un traitement transparent des données personnelles. Elle ne filtre pas les contenus avec des algorithmes calculés, et ne contient pas de publicité, y compris dans sa version gratuite.

Léa Boulay - Le 16 juin 2021
À lire aussi
premium2
premium2