habillage
Forêt de Bambou
© Unigreen

Unigreen propose aux entreprises de remplacer le plastique par des matières végétales

Le 17 sept. 2020

Du plastique, du plastique et encore du plastique... A l'heure de l'urgence climatique et de la nécessaire transition écologique, la planète étouffe sous les déchets plastiques. Unigreen, une startup nantaise, propose aux entreprises de traiter le problème à la source en utilisant des matières végétales.

Le constat est sans appel, le plastique est la première matière transformée que l'on retrouve le plus sur les plages. Il tue les animaux marins et empoisonne les poissons et crustacés que nous mangeons ensuite. Conscientes de ces enjeux, et pour la plupart engagées dans une démarche RSE, les entreprises accordent de plus en plus d’importance à la préservation de l’environnement. Elles ont commencé à transformer leurs pratiques en profondeur, en utilisant des modes de production plus vertueux, mais aussi en adoptant de bons réflexes au quotidien.

Produits Unigreen

Produire des objets du quotidien écoresponsables

Pour traiter le problème à la source et réduire encore davantage la production de déchets plastiques, Unigreen propose aux entreprises des objets personnalisables conçus à partir de matières végétales, mais également une gamme de produits réutilisables fabriqués main à Nantes fournis dans des emballages compostables, ou simplement, sans emballage.

Et pour aller plus loin Unigreen va solliciter universités et écoles d'ingénieurs pour étudier toutes les propriétés du bambou géant afin d'envisager de l'exploiter en France. Facile à cultiver, même sous des fortes chaleurs, une bambouseraie est aussi un lieu propice pour la biodiversité.

Le saviez-vous ? Une bambouseraie capte 35% de C02 de plus qu’une forêt.

Peggy Baron - Le 17 sept. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.