habillage
Une feuille de cannabis
© Esteban Lopez via Unsplash

Cannabis, alcool, jeux d’argent… les start-up du vice ont leur fonds d’investissement

Le 2 juill. 2019

Catharine Dockery, ancienne cadre chez Walmart, lance son fond d'investissement dans les start-up dites de « peu fréquentables ».

Après une carrière de cadre chez Walmart, Catharine Dockery se lance dans une nouvelle de carrière d'investisseuse en capital-risque. Mais son fonds d'investissement, baptisé Vice Ventures, a une particularité : concentrer ses investissements dans les marchés habituellement délaissés par les investisseurs comme le cannabis, l'alcool, la cyber-sexualité, le jeu ou le tabac.

Le fonds Vice Ventures est soutenu par de nombreux investisseurs de renom dont Marc Andressen co-créateur du premier navigateur web, Mosaic, et le business-man Bradley Tusk. Après une levée de fonds 25 millions de dollars, l'entrepreneuse va investir dans tout : de la boisson au CBD au vin en cannette.

Investir environ 500 000$ dans chacune des sociétés de son porte-feuille

Les industries du « vice » ont explosé. La société Vice Ventures annonce qu’elle prévoit déjà d’investir environ 500 000$ dans chacune des sociétés de son porte-feuille. Mais ce n'est pas la seule à se lancer dans les start-up du vice, VentureBeat a déjà injecter des sommes dans des entreprises telles que la marque de boisson CBD, Recess ou encore le rosé en cannette, Brev.

Simon Offen - Le 2 juill. 2019
premium 2