La plateforme de streaming Qobuz lève 10 millions d'euros

Qobuz, le service français de musique haute qualité, lève 10 millions d'euros pour conforter ses futurs développements.

Nouvel élan pour Qobuz. Le service français de streaming et de téléchargement de musique haute qualité annonce une levée de fonds stratégique de 10 millions d'euros auprès de ses actionnaires historiques. Un financement qui lui permettra de se développer à l'international - la start-up est déjà présente dans 12 pays - et de renforcer son organisation managériale avec la mise en place d'une nouvelle direction et le lancement d'un vaste plan de recrutement.

Qobuz veut booster son offre

Pour faire face à ses concurrents déjà bien installés (Spotify, Deezer, Apple Music) Qobuz mise sur son expérience musicale haut de gamme et la production de contenus éditoriaux originaux et uniques. Le service est aujourd'hui accessible dans 12 pays.

Le service français clôture son dernier exercice fiscal avec une croissance de plus de 45 % et poursuit aujourd'hui un important plan de développement.

Ses actionnaires historiques, la société Nabuboto et le Groupe Québecor lui ont renouvelé leur confiance au travers de cette seconde levée de fonds. Elle succède à une précédente augmentation de capital de 12 millions d'euros en août 2019.

Une organisation managériale renforcée pour porter les ambitions de Qobuz

Pour accompagner ce développement, Qobuz constitue une nouvelle équipe managériale. Georges Fornay, spécialiste du secteur du divertissement, notamment à l'origine du développement de la PlayStation sur les marchés français et suisse, est nommé directeur général délégué.

À ses côtés, Céline Gallon rejoint Qobuz au poste de chief people officer. Un nouveau rôle pour cette femme aguerrie au conseil stratégique et à la conduite du changement. Enfin, Raphaël Awóṣéyìn, qui occupe depuis plus d'un an le poste de head of quality assurance au sein de Qobuz est nommé chief customer officer. D'autres recrutements majeurs sont d'ores et déjà prévus d'ici la fin de l'année.

À lire aussi

Ce site utilise Google Analytics.