habillage
Fondateurs de Bux
© Bux

Bux boucle une nouvelle levée de fonds de 80 millions de dollars

Le 27 avr. 2021

Bux, scale-up néerlandaise spécialisée dans l'investissement mobile, annonce une levée de fonds de 80 millions de dollars. Ce nouvel investissement permet à Bux d’accélérer le déploiement européen de son application d’investissement sans commission Bux Zéro.

Après avoir lancé son application en France, en Allemagne, en Autriche et en Belgique l'année dernière, le neobroker européen utilisera ces fonds pour accélérer son expansion géographique. Nick Bortot, le fondateur de BUX siégera au conseil d'administration non exécutif. En parallèle, l'actuel COO Yorick Naeff, qui est en charge du bon déroulement des opérations de BUX depuis sa création devient CEO de l’entreprise.

L’investissement un levier pour diversifier ses revenus

Cette nouvelle levée de fonds intervient dans un contexte de forte croissance. Au cours des trois derniers mois, Bux Zéro a triplé ses actifs sous gestion et vu son nombre d’utilisateurs multiplie par six en 2020. « En Europe, les jeunes générations considèrent de plus en plus l’investissement comme un levier pour diversifier leurs sources de revenus. Grâce à ce nouveau tour de table, et au soutien d’investisseurs tels que Prosus Ventures et Tencent, BUX va poursuivre son développement européen en proposant des fonctionnalités innovantes pour façonner l'avenir de l'investissement. » souligne Yorick Naeff, nommé CEO de Bux.

Un intérêt croissant pour l’investissement mobile

Longtemps réserve aux initiés, l’investissement en bourse se démocratise et connaît même un véritable plébiscite ses dernières années auprès des particuliers, de plus en plus nombreux a s’intéresser aux nouveaux moyens de faire fructifier leur argent. Au cours du premier trimestre 2021, les investissements des utilisateurs français ont triplé de valeur sur Bux Zero.

En proposant d’investir rapidement et sans commissions via une application intuitive, BUX souhaite accompagner les Européens dans leur parcours d’investissement.

Peggy Baron - Le 27 avr. 2021
À lire aussi
premium2
premium2