habillage
logo foodora

La holding de Foodora, Delivery Hero, prépare son introduction en bourse

L'ADN
Le 9 juin 2017

La société holding de Foodora, Delivery Hero, a confirmé hier, mardi 6 juin, la préparation de son introduction à la bourse de Francfort, avec la création de nouvelles actions issues d’une augmentation de capital et d’actions déjà existantes.

Les titres seront cotés sur le marché réglementé (Prime Standard) de la bourse de Francfort. L’introduction en bourse devrait avoir lieu dans les prochains mois, en fonction des conditions du marché.

L’introduction, si elle est confirmée, sera constituée d’une création de nouvelles actions venues d’une augmentation du capital ainsi que d’actions déjà existantes venant d’actionnaires déjà présents. La société vise environ 450 millions d’euros de trésorerie brute venant des nouvelles actions créées. La situation de trésorerie nette sera donc importante une fois l’introduction en bourse terminée, ceci en excluant les recettes venant des restaurants, le remboursement de certains passifs financiers, le paiement de certains earn-outs liés à l’introduction en bourse ainsi que le paiement du prix d’achat initial pour l’acquisition de Carriage. Le flottant final dépendra du nombre de nouvelles actions cotées par Delivery Hero et du nombre d’actions déjà existantes vendues à des investisseurs dans le cadre de l’introduction en bourse. Aujourd’hui, environ 35% du capital social actuel de Delivery Hero est indirectement détenu par Rocket Internet SE et environ 10% par Naspers, le tout sur une base non diluée. L’introduction comprendra aussi une option greenshoe classique du marché.

L’introduction se fera sous la forme d’introductions en bourse en Allemagne et au Luxembourg ainsi que des placements privés dans plusieurs autres juridictions en dehors de l’Allemagne et du Luxembourg.

Citigroup, Goldman Sachs International et Morgan Stanley seront les coordinateurs globaux et teneurs de livres. Des mandats de teneurs de livres supplémentaires ont été confié à UniCredit Bank AG, Berengerg, Jefferies et UBS Investment Bank.

L'ADN - Le 9 juin 2017
premium 2