habillage
Fumées sortant de cheminées d'usines
© Pixabay

Kyanos Biotechnologies et Rubix S&I collaborent pour relever le défi de la ville durable.

Le 14 avr. 2021

Les start-ups toulousaines Kyanos Biotechnologies et Rubix S&I associent leurs expertises respectives au profit de la ville de demain, pour une ville plus verte.

Les start-ups toulousaines, Kyanos Biotechnologies, spécialisée dans la production de microalgues et Rubix S&I, spécialisée dans le développement de solutions d’Intelligence Environnementale, associent leurs expertises au profit de la ville de demain. L’enjeu que relèvent les deux pépites toulousaines est vital, purifier l’air et le surveiller en continu pour éviter que sa pollution ne le rende irrespirable.

La technologie au service de l'environnement

Hausse des températures et des catastrophes naturelles dues au dérèglement climatique, pollution de l’air et de l’eau, explosion démographique qui risque de tout aggraver. « La ville durable ne doit pas rester une utopie et la Smart City en dessine d’ores et déjà aujourd’hui les contours », assure Vinh Ly, Cofondateur et Président de Kyanos Biotechnologies. Avec son système de dépollution urbain capable d’améliorer la qualité de l’air en abattant les particules fines et les NOx (oxydes d’azote), Kyanos Biotechnologies met les microalgues au service de l’environnement. La start-up Rubix S&I, quant à elle, apporte sa connaissance dans le développement de solutions d’Intelligence Environnementale à l’aide d’objets connectés pour le suivi et l’identification en continu des nuisances (gaz, odeurs, bruit, particules, lumière, ...).

Purifier l'air en absorbant les polluants

Kyanos a ainsi imaginé un arbre algal haut de 5 mètres, qui tel « un épurateur d’air de nouvelle génération », permet de lutter contre la pollution et le réchauffement climatique. Installé depuis septembre 2020 en plein cœur de Toulouse, au centre des Ramblas-jardin, dans le cadre d’une expérimentation Smart City menée par Toulouse Métropole, celui-ci purifie l'air pollué de la ville rose et capte le CO2. Grâce à un système de pompage, l’air ambiant est aspiré par le bas. Il remonte à travers une cuve cylindrique où poussent des microalgues. Elles absorbent ainsi les polluants présents dans l’atmosphère (les oxydes d’azote et les particules fines) et rejettent un air épuré. Lorsque les microalgues sont devenues trop abondantes, ces dernières sont recyclées en engrais. À la clé, 200 000 m3 d’air traité par an et l’équivalent de séquestration de carbone d’une centaine d’arbres.

Dans le cadre de leur partenariat Rubix S&I vient aujourd’hui équiper avec sa « solution IoT » l’arbre algal de Kyanos avec pour objectifs d’évaluer précisément les performances de dépollution mais aussi de lui permettre d’interagir avec l’environnement afin d’améliorer son efficacité énergétique. Deux microcapteurs mesurent ainsi la qualité de l’air en continu à l’entrée et la sortie de l’arbre, et un troisième posé sur un candélabre à proximité donne des informations sur les conditions générales de qualité de l’air sur les Ramblas. Les données remontées en temps réel sur la plateforme Rubix S&I permettent d’analyser les performances de l’arbre algal. Les résultats sont attendus pour septembre 2021.

Peggy Baron - Le 14 avr. 2021
À lire aussi
premium2
premium2