habillage
premium1Advertisement
premium1Advertisement
Mains illustrant la solidarité
© Fauxels - Pexels

Back Market veut aider les TPE et PME à se développer en ligne

Le 9 nov. 2020

La start-up française Back Market, spécialiste du reconditionné, lance une offre à destination des TPE et des PME. L’objectif : les aider à développer leur activité en ligne pour faire face au second confinement.

Depuis sa création en 2014, Back Market a convaincu des dizaines de petites et moyennes entreprises spécialisées dans le reconditionné de rejoindre la plateforme, afin d’écouler leur stock en ligne. Le contexte actuel a toutefois conduit la start-up à développer un accompagnement sur-mesure pour accélérer la transformation digitale des TPE/PME. Ces dernières sont encore principalement dépendantes de leurs ventes « physiques », et souffrent particulièrement depuis l’annonce du deuxième confinement.

Grâce à un account manager dédié, celles-ci peuvent découvrir les bonnes pratiques de la vente en ligne et s’appuyer sur des services intégrés pour développer leurs ventes, gérer leurs flux logistiques et leur service-après-vente.

« C’est dans l’ADN de Back Market de travailler avec ces petites structures, et notamment les boutiques d’achat-vente de produits d’occasion auprès de particuliers. Le contexte actuel particulièrement éprouvant pour ces entreprises nous a donné envie de leur proposer une offre adaptée, leur permettant de se développer malgré le confinement » explique Thibaud Hug de Larauze, CEO de Back Market. Au total, 1700 entreprises ont déjà été contactées pour rejoindre ce programme.

A propos de Back Market

Lancée en 2014 par Thibaud Hug de Larauze, Vianney Vaute et Quentin Le Brouster, la start-up Back Market est une place de marché permettant au grand public d’acheter des produits électriques et électroniques remis à neuf par des professionnels. Présente actuellement dans 10 pays : la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Belgique, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Autriche, les Pays-Bas et la Finlande, la start-up compte désormais 389 salariés répartis dans ses 3 bureaux : Paris, Bordeaux et New-York.

Peggy Baron - Le 9 nov. 2020
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.