habillage
Jeunes filles de dos faisaint des coeurs avec leurs mains
© Melissa Askew - Unsplash

L’application de rencontre « Bumble » interdit le « body shaming »

Le 1 févr. 2021

Bumble, application de rencontre qui donne le pouvoir aux femmes, met à jour ses termes et conditions pour interdire de manière explicite le « body shaming ».

L’application Bumble, où ce sont les femmes qui font le premier pas, a indiqué que désormais elle interdirait les commentaires désobligeants non sollicités sur l'apparence, la taille, le poids ou la santé d'une personne. Cela inclut les propos qui pourraient être considérés comme grossophobes, racistes, coloristes, insultants, homophobes ou transphobes. Les profils Bumble qui incluent du body shaming seront donc désormais modérés, ainsi que tous les commentaires du même type (propos haineux ...).

Détecter automatiquement les commentaires haineux

Pour ce faire l'application utilise des mesures de protection automatisées pour détecter les commentaires et les images qui vont à l'encontre de ses directives et conditions générales, qui sont ensuite transmises à un modérateur humain pour examen. Les personnes qui utilisent le body shaming recevront d'abord un avertissement pour leur comportement inapproprié. En cas d'incidents répétés ou de commentaires particulièrement préjudiciables, Bumble supprimera définitivement le profil de l'individu de l'application.

« Nous croyons qu'il faut être explicite avec tout type de comportement qui n'est pas le bienvenu sur notre application et grâce à nos nouveaux outils, nous indiquons clairement que le body shaming n'est pas acceptable sur Bumble. Nous avons toujours cherché à avancer avec pédagogie afin de donner à notre communauté une chance d'apprendre à détecter ce langage et de s'améliorer. Toutefois, nous n'hésiterons pas à supprimer définitivement quelqu'un de l'application en cas d'incidents répétés ou de commentaires particulièrement nuisibles ».

Réviser sa politique de modération

Dans le cadre de ce changement, Bumble révise également sa politique de modération des photos. En 2016, la société a interdit les selfies torse-nu ou en sous-vêtements devant un miroir ainsi que les photos prises en intérieur en maillot de bain ou en soutien-gorge. La société est en train de revoir ses directives en matière de photo et les mettra à jour.

Application Bumble

En 2019, Bumble avait déjà lancé Private Detector, une fonctionnalité qui utilise l'intelligence artificielle (IA) pour détecter et brouiller automatiquement les images de nu non désirées. Cet outil alerte ensuite le destinataire qui peut choisir d'afficher, de supprimer ou de signaler la photo. « Chez Bumble, nous avons toujours été clairs sur notre mission. Celle de créer un espace bienveillant, plus respectueux et plus égalitaire sur internet. La clé pour cela a toujours été une politique de tolérance zéro pour tous les discours racistes, motivés par la haine, les comportements abusifs et le harcèlement. », déclare Naomi Walkland, Directrice Marketing de Bumble Europe.

L’application Bumble permet également de bloquer et de signaler facilement toute personne dont le comportement irait à l'encontre de la charte de l'entreprise, même si celle-ci a simplement été mise mal à l'aise par quelqu'un.

 

Peggy Baron - Le 1 févr. 2021
À lire aussi
premium 2