Besoin d’un organe ? Adressez-vous à Twitter

Le 12 février 2020, le journaliste américain Tyler Coates s’est vu proposer l’achat d’un rein « pas cher » via un compte baptisé Organ Market.

Un porte-parole de Twitter a mis en cause une « faille du système de modération du réseau social opéré par des humains et des machines ». Il a indiqué que ce compte violait les règles « d’utilisation du réseau qui interdisent les publicités contenant des messages haineux ou faisant référence à du trafic de drogue, d’organes ou d’êtres humains ».

Des organes en promotion sur Twitter...

Le compte Organ Market proposait des « promotions » sur la vente d’organe. Il indiquait : « C'est un rein dont vous avez besoin ? Arrêtez d'attendre pour un donneur et payez pour éviter la queue. Beaucoup de personnes ici vendent leurs reins pas cher, achetez-le votre maintenant ! »

Peu de temps avant cette polémique, ce même compte s'était déjà fait remarquer en proposant à la vente n’importe quel organe (« des produits en bonne santé, fiables et compatibles ») livré sous 3 jours : pic.twitter.com/nRfx58GcHW

À lire aussi

Ce site utilise Google Analytics.