habillage
premium1
premium1
actu_29642_vignette_alaune

Hobbies, à chacun le sien

Le 20 janv. 2016

Hobbies est une revue semestrielle qui s’intéresse aux passe-temps, des incontournables du genre aux plus improbables. Le pari de ce mook ? Raconter les loisirs dans une revue que l’on lit, que l’on garde et que l’on offre à ses amis.

Comment? En donnant la  parole aux principaux intéressés, en explorant les sous-cultures, en allant là où les autres médias ne s’aventurent pas. À travers des sujets inédits traités de façon originale et grâce à une maquette pop et colorée, Hobbies se présente comme un objet haut de gamme destiné au plus grand nombre. À retrouver dans  un réseau exclusif de points de vente parisiens.

 

Pourquoi les hobbies ?

Bien souvent relayés aux reportages de Jean-Pierre Pernaut ou aux pastilles que l’on case entre son journal télévisé et le bulletin météo, les passe-temps ne sont traités en profondeur que dans la presse spécialisée. Bémol, on y parle technique en détail et entre connaisseurs. Hobbies considère les loisirs comme un formidable baromètre de notre société. Une source intarissable de sujets, de découvertes et surtout d’histoires. La preuve en est : notre premier numéro alterne sur une centaine de pages les sujets de fond, les billets d’humour, les compte-rendus de tendances actuelles et le défrichage de fantasques sous-cultures. 

Hobbies

 

Périodicité : semestrielle

Date de lancement du n°1 : 29 octobre 2015 Premier Tirage : 800 exemplaires

Format : 28 x 21 cm Prix de vente : 10 €

 

La cible : ressemble à ses auteurs

Si HOBBIES plaira à un public de 7 à 77 ans, du récent retraité au jeune actif, son cœur de cible ressemble à ses auteurs, il a entre 18 et 35 ans, est urbain, mixte, curieux et prescripteur. Il pratique de nombreuses activités sportives et de loisir.

 

La diffusion : locale, urbaine et exclusive

Si HOBBIES est disponible en librairies, il n’y est pas confiné. On le trouve en vente dans une sélection de concept-stores, de commerces de proximité, de fédérations, de clubs sportifs et d’e-shops. Soit les lieux que fréquente tous les jours le cœur de cible et en lesquels elle a confiance.

L'ADN - Le 20 janv. 2016
premium2
premium2